Hommage à Allain Leprest

Publié le par la freniere

 

 

Publié dans Poésie à écouter

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B

Putain je pleure.


Je l'avais rencontré au début des années 90 au théâtre Clavel rue des Pyrenées à Paris. Avec Richard Galliano, Romain Didier dans la salle. Il était arrivé un peu bourré, la gueule emmochée.
Sally qui était à la caisse, lui avait mis un peu de son maquillage. Nous devions être entre 10 et 20 ce jour là.


Quel coup au coeur, et ensuite a chaque fois quel artiste, y compris au Limonaire un premier de l'an avec Catherine Trautmann à la table à coté?


 


Et merde je ne peux plus.
M

 


Allain, tu as bien fait, tu le devais...


Pas de jour férié pour la camarde,


tu l'as voulu ainsi.


Tant l'espoir faisait le mur


Sonnant le glas du rêve...
C

Il m'arrache le coeur à chaque fois. Ses textes sont des poèmes. Et quelle écriture! On n'est pas près de retrouver un poète chanteur de cette grandeur.


Amitiés


Christiane
L

Il ne faut jamais oublier cet homme, pacifiste inconnu. Je regrette de ne pas l'avoir connu auparavant, mais disons qu'il pleuvra à tous les jours sur la mer...surtout les
dimanches.