Ils ont dit

Publié le par la freniere

Si notre cœur était assez large
pour aimer la vie dans son détail
nous verrions que tous les instants
sont à la fois donateurs et spoliateurs
et qu'une nouveauté jeune ou tragique
toujours soudaine
ne cesse d'illustrer
la discontinuité essentielle du temps

 

Gaston Bachelard

 

Publié dans Ils ont dit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article