Ils ont dit

Publié le par la freniere

La première qualité d'un écrivain, c'est d'avoir de bonnes fesses. Au début du roman prenez une chaise droite. Mais vers le milieu mettez un oreiller dans votre dos. Ensuite un sous vos fesses. Et vers la fin un derrière votre nuque. J'ai terminé "le Cri des oiseaux fous" avec cinq oreillers.

 

Dany Laferrière 

Publié dans Ils ont dit

Commenter cet article