Janvier c'est le mois le plus dur de l'année

Publié le par la freniere

on a le choix :

mourir de cancer

ou

mourir de peur.

devenir fou

ou

devenir mou.

 

l’apostrophe sanglante

d’un homme qui

se pend.

son corps bat

dans le vent.

 

une mouche qui se jette

dans un verre de vin

blanc parce

qu’elle n’en peut plus

de le sentir sans

jamais le voir, sans

jamais le boire.

 

avoir le goût

de tout.

avoir le tout

sans le goût.

c’est toujours trop.

ce n’est jamais assez.

 

La folie et la mort

nous guettent.

il n’y a rien de romantique

dans un homme qui se pend

quand son corps bat dans le vent

comme un drapeau sans pays.

 

Patrice Desbiens

 

(poème écrit à la mort d’André Paiement, poète, dramaturge, musicien, chanteur et âme du groupe franco-ontarien CANO)

Publié dans Patrice Desbiens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
<br /> allo Patrice toujours un plaisir et une rigolade,de te voir ,de te lire et même de regarder tes vidéos ..gros bec renéemadeleine..<br />