Je porte le nom des poissons qu'on pêche au filet

Publié le par la freniere

 Για τον Γιώργο Λάλο

.

La monnaie de bronze nous y reviendrions gaiement

Si seulement si seulement

 .

Le chant du ferrailleur

 .

Avec la vendeuse de mouchoirs voûtée

Avec la goutte au nez

 .

Le chant du ferrailleur

C’est le matin qu’on l’entend

 .

Avec le sang la corde éraillée

Avec l’orgueil des bigaradiers

Le chant du ferrailleur

C’est le matin qu’on l’entend

À l’ombre des rides de l’olivaie

Avec la consolation le café

Avec l’icône le baiser

 .

Le chant du ferrailleur

C’est le matin qu’on l’entend

À l’ombre des rides de l’olivaie

Le sperme noir du poulpe à bout de trident

Avec l’âne patte avant

Avec l’âne patte avant patte arrière liées

Le chant du ferrailleur

C’est le matin qu’on l’entend

À l’ombre des rides de l’olivaie

Le sperme noir du poulpe à bout de trident

La monnaie de bronze nous y reviendrions gaiement

Si seulement si seulement

 

Guillaume Decourt

 

Publié dans Poésie du monde

Commenter cet article