Kenneth White: le poète arpenteur du monde

Publié le par la freniere

 

Publié dans Glanures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
<br /> <br />  <br /> <br /> <br />                        à kenneth White<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />   " plutôt des reconnaissances de longue portée, dans l'espace et dans le temps "<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Miró ramasse un caillou. Le caillou<br /> ouvre ses mains. Ses mains dessinent l’enfance du monde. Le monde de l’âge de feu. Le feu imprégné de matière. La matière qui se baigne dans les sons d’un flamenco. Le flamenco à tête de plumes<br /> et à coeur de fil à plomb. Le plomb fondu dans le ventre de Lorca. Lorca qui remue les talons du duende. Le duende qui est l’ami de la joie. La joie de Miró ramassant un caillou. Un caillou qui<br /> ouvre ses mains.<br /> <br /> <br /> <br />