L'éolien, un mal chronique

Publié le par la freniere

Troisième demande de hausse en trois ans par HQ devant la Régie de l'énergie pour compenser les pertes de l'éolien. 

 

Malgré la présence de trois médecins poids lourds versés dans le diagnostic de diverses pathologies il semble que personne au gouvernement n'a le courage de mettre le doigt sur le bobo et d'arrêter l'hémorragie qui saigne les consommateurs québécois. Le cancer éolien a encore de belles années devant lui parce que les 130 lobbyistes de l'éolien bien organisés, bien formés et bien informés ont beaucoup plus de pouvoir que les 125 députés et ministres de l'Assemblée nationale, mal organisés et peu informés, qui confondent depuis longtemps l'intérêt collectif avec celui des multinationales. Ceux qui ont tendance à s'écarter de la ligne de parti sont vite ramenés dans les ornières de la pensée unique libérale.

Cet été Arcand (qui n'est pas médecin mais gestionnaire professionnel) a confié à l'industrie éolienne le soin de dicter au gouvernement la stratégie énergétique à adopter pour assurer sa survie et, ...nos pertes. 

Voilà la ligne de parti officielle.

 

Claude Charron

 

Publié dans Glanures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article