La Mouginie est en deuil

Publié le par la freniere

La Mouginie est en deuil. Le facteur s’est posté vers ailleurs le samedi 6 novembre 2010 à l’âge de 98 ans.

 101108162525281_49_000_apx_470_.jpg

 

Jules Mougin, ici à Chemellier, où il vécut pendant de nombreuses années.

 

 

J’aime la voiture
Je n’aime pas la bagnole

Je n’aime pas le donneur de coups de pieds dans le cul
J’aime le café
J’aime croquer un grain de café
J’aime l’odeur du café frais
J’aime l’odeur des grains de café frais
J’aime le Soleil
J’aime les fleurs du pommier
J’aime le sable
Je n’aime pas le sablier
J’aime les yeux du crapaud
Je n’aime pas le regard du bourreau
Je n’aime pas Napoléon
Je n’aime pas Monsieur Thiers
J’aime Louise Michel
Je n’aime pas les colonisateurs
Je n’aime pas les menteurs
Je n’aime pas les ruines
J’aime Amsterdam
J’aime les oiseaux le piaf et la mésange
Je n’aime pas les cages
Je n’aime pas les prisons
J’aime les platanes de Lamanon
Je n’aime pas la mort des ormes
Je n’aime pas les arbres nains du Japon
J’aime les mots qui chantent
J’aime les désordres du bonheur
Je n’aime pas l’ordre de faire la guerre.

 

Jules Mougin 

 

Publié dans Glanures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Billon Claude 12/11/2010 19:22



texte (lettre à Claude Billon) extrait du Catalogue "Bien des Choses du Facteur" édité à l'occasion de l'expo "Jules Mougin, la Révolte du coeur", Médiathèque de Metz, 2005.