La visite

Publié le par la freniere

La poésie arrache ma porte

avec sa bourrasque


elle s'invite dans ma cuisine

ravage mes conforts


son oeil hagard

une banquise folle

dans ma porcelaine


la poésie se retire

laissant quelques mots

cassés dans mon évier


et tout ce soleil

tel un poignard.

 


Jean Coulombe © 2014

 

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article