Le bon choix

Publié le par la freniere

un peuple qui fut la victime

d’une froide extermination

trouve tout à coup légitime

d’avoir la même aspiration

 

devenu celui qui opprime

il élit donc un général

et le choisit assez moral

pour qu’il soit fidèle à ses crimes

 

l’élu très fier de sa carrière

prouve aussitôt sa compétence

il témoigne d’un savoir-faire

au-delà de toute espérance

 

rien de mieux que les récidives

pour remercier l’électorat

coups de force et assassinats

voilà qui rassure et motive

 

il fut un apprenti brillant

pour gagner ses premiers galons

il faut sauter femmes et enfants

pas de quartier la perfection

 

puis l’excellence vint très vite

exécutions de prisonniers

et cet acte plus qu’émérite

un massacre de réfugiés

 

là-dessus un peu de réserve

lui est un instant imposée

mais il faut qu’un général serve

on a besoin de cruauté

 

coup de tête ou coup réfléchi

il provoque alors les mosquées

et loin de s’en trouver puni

le voilà soudain glorifié

 

tout le pouvoir lui est offert

et prenant appui sur la haine

c’est la violence qu’il déchaîne

il en est le meilleur expert

 

dispensée dès lors de justice

grâce au soutien du Grand Complice

il a la raison du plus fort

n’est bon voisin qu’un voisin mort

 

désormais toute résistance

comptera pour du terrorisme

bon passe-droit de complaisance

qu’accorde le libéralisme

 

mais que vaut pour un libéral

le deuil de son propre idéal

seule sa cause est légitime

plus il tue plus il est victime

 

Bernard Noël

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article