Le ciel éclate

Publié le par la freniere

 

Les larmes saignent. Les armes tuent.

Les herbes penchent et je les suis

avec de l’encre et du papier.

Lorsque les maisons brûlent

je sens le froid qui me rattrape.

Le ciel éclate en mille morceaux

que je ramasse entre deux mots.

On ne meurt plus de vivre.

On meurt de dieux,

de commerce et de vide.

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article