Le don

Publié le par la freniere

Donne à celui qui n'a plus rien
un vol d'oiseau ou un croûton de pain
donne ce que le vent t'a laissé
cette syllabe d'une terre prometteuse
là où la parole vient nicher
donne ce feu qui se transmet
de collines à collines de roses en roses
d'aube en crépuscule et de vies en vies
donne comme jardinier qui sème
l'amour tient tout entier dans un poème
pas besoin de beaucoup de mots
donne à celui qui n'a pas de maison
ta part d'exil le diamant de tes yeux
donne-lui toutes les couleurs du monde
et les jours et les nuits et les saisons
donne donne même s'il ne te reste plus rien
que la nudité austère de ton coeur
tu rejoindras ceux qui ont faim et froid
lorsque tu n'auras plus rien du tout à donner
alors seulement tu commenceras à recevoir.

André Chenet

La Colle s/ Loup, le 7 février 2015

 

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article