Le temps est triste

Publié le par la freniere

le temps est triste

sable du passé dans les yeux
tempête anticipée du futur mythologique
l'instant se fait ronger
par les aiguilles

le temps est triste
fais-toi un présent

souviens-toi
de toi

* * *

tu pourrais dire amour
comme l'on dit j'ai faim

le cœur gros
obèse
la famine est industrialisée
elle n'a pas de pays
ne passe pas aux actualités

tu pourrais dire amour
vraiment le penser
lui consacrer toutes tes énergies
le vivre jusqu'à ton dernier souffle

et manger à ta faim

* * *

surpeuplement en marche
de miroirs froids

étrange ballet de reflets
entre des éclats de verre
et des plaques de glace

penche-toi tout contre un calorifère
tu peux t'y réchauffer
y voir la couleur de ton cœur
la vie en course d'électrons
dans la résistance

si tu enlèves la grille

 

Patrick Packwood

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article