Les dimanches du conte

Publié le par la freniere

16 janvier – Duo découverte avec Karine Gibouleau et Florian Fortin

16 janvier 2011

20:00

au

22:00

au Cabaret du Roy
363, de la commune Est, Vieux-Montréal
[Pour vous rendre...]

Tous les dimanches

Cuisine du terroir
Souper dés 17h00.
Repas à partir de 9,95$

Animation Nouvelle France
de 17h30 à 19h30

Changements importants


Spectacle de conte à 20h00
Entrée fixe 10 $
Gratuit 12 ans et moins

Si vous soupez au Cabaret
L'Entrée fixe est seulement à 5 $
Et votre place à la soirée de Conte est réservée

Réservation :
514-907-9000

Les Dimanches du conte
sont animés par
Jean-MarcMassie
et présentés par

Renseignements et relations de presse:
T. : 514. 277 9084
F. 514. 277 2039
diablevert@arobas.net

Les Duos découvertes

Avec ces duos, le Diable Vert veut donner la chance à des conteurs de la relève, qui ont déjà fait leur preuve à l’occasion de la soirée « Nouveaux visages du conte au Québec », de se « faire les dents » en duo avant éventuellement de présenter un spectacle solo dans le cadre des Dimanches du conte.

Karine Gibouleau

 kgibouleau_200x200.jpg

Karine est arrivée aux arts de la parole par le récit de vie et le conte de création. Elle est aussi clowne à l’hôpital et performeuse. Fascinée par le langage des rêves et les univers fantaisistes, elle puise ses récits aux confins des paysages imaginaires et ceux du réel. C’est avec un plaisir délecté qu’elle vous convie à la poésie souterraine et ludique de ses histoires.

Florian Fortin

 ffortin_200x200.jpg

Après des études en Littérature, Florian Fortin a poursuivi sa formation en Pédagogie, en Géographie, en Administration des Affaires et en Éducation. Il a fait carrière en enseignement et en gestion avant d’accéder à une « paisible » retraite.
Dans ses présentations orales, Florian Fortin dit Grognome, établit un dialogue avec le lecteur ou l’auditeur qu’il rend complices de ses digressions incongrues et de ses réflexions éthérées. Son texte, truffé d’humour et de jeux de mots, est le reflet de son caractère sérieusement espiègle et amuseur.
Il a présenté ses Légendes d’Éire Lande en spectacle de contes à l’occasion des festivités du 200e anniversaire d’Irlande, en 2008, et les a reprises encore cette année, le 8 août, en spectacle de clôture des fêtes annuelles. Entre temps, chaque semaine, il mêle la vie réelle à celle de ses personnages pour alimenter les joyeusetés qu’il présente aux invités pendant les soupers champêtres que son épouse leur sert à leur gîte touristique.
Voilà, il écrit, il s’amuse, il raconte, il amuse.

Publié dans Glanures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article