Malgré moi (France)

Publié le par la freniere

 

Épuisé de ne rien comprendre à ma vie

Je pourrais m’en inventer une autre

Cela s’est vu

 

Mais qu’en ferais-je ?

Nulle envie

D’aller plus loin plus haut plus vite que le temps

Qui met dix ans à faire une heure vive

Mais n’est pas là lorsque la balle arrive

 

J’ai besoin du train-train de la métaphore

Il me faut être ce buisson

Qui marche dans le feu mais jamais ne flamboie

Qui pense et ne se pense pas

 

Je ne peux me passer de ma souffrance

De veilleur sans fenêtre

Il faut que jusqu’au bout je sache

Que j’existe et que je meurs

Malgré moi.

 

Jean Rousselot


Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article