Manifeste des présidents du globe terrestre

Publié le par la freniere

 

Là où nous serons passés
Londres, Paris, Chicago
remplaceront leurs noms par les nôtres
en signe de reconnaissances.
Mais nous leur pardonnerons cette sottise.
Cela, c'est l'avenir lointain.
En attendant, mères, emportez vos enfants
dès qu'un État apparaît quelque part.
Jeunes gens, fuyez au galop, cachez-vous dans les grottes
et dans les profondeurs de la mer
si vous apercevez quelque part un État.
Jeunes filles et vous qui ne supportez pas l'odeur des morts
évanouissez-vous en entendant le mot " frontières ".
Elles sentent le cadavre.
...

 

Vélimir Khlebnikov


Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article