Nick Drake: l'homme sans refrain

Publié le par la freniere

 

dans le bois des espérances

les fruits de l'arbre

 

au coeur de la nuit des naissances

le triste lundi drake

 

accotés sur le mur de briques rouges

ses cheveux

sa musique

 

 nickdrakelarge.jpg

Nick Drake
1948-1974


(et des centaines de cadavres de lettres sèches
qui flottent sur l'étang d'or de nos rêves ensevelis dans la vase)

l'homme sans refrain
sans le savoir
chantait pour la postérité

sans hurler
sans trébucher
(sur ses accords)

son visage
ravagé par la beauté des jeunes usures
n'aura donc pris aucune rides
n'aura donc bu dans aucun sexe


pour ce monde nourri de puberté éternelle
au coeur du ventre dur du violoncelle

CELLO SONG

pour mettre un peu de viande autour de l'os
(et peut-être faire re:re:re:connaître sa voix)
son souffle unique

dans la pesanteur du temps
au milieu des écouteurs



PINK MOON



....28 courtes minutes pour se remémorer
le corps fantôme de l'ancien libérateur
(parti un peu trop tôt repêcher l'éternité
dans la poudre des capsules du malheur)

il y a longtemps que je l'aime
jamais je ne l'oublierai
(surtout ce matin)



life is but a memory
happened long ago
theatre full of sadness
for a long forgotten show
seems so easy

FRUIT TREE



Strange face, with your eyes
So pale and sincere.
Underneath you know well
You have nothing to fear.
For the dreams that came to you when so young
Told of a life
Where spring is sprung.

CELLO SONG

 

Louise Langlois

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nick_Drake

Publié dans Les marcheurs de rêve

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article