Nous rêvons

Publié le par la freniere

Nous rêvons d'un lecteur parfait.
Supérieur à nous.
Meilleur aussi que la propre lecture faite par nous-mêmes.

 

Nous écrivons pour lui même s'il n'existe pas.

 

Nous ne pouvons pas ne pas ressentir sa présence cachée derrière ce silence

que les mots entraînent comme une tunique fendue.

 

Si nous persistons dans ce métier désolé d'ériger des tours sans échafaudage,
peut-être que le lecteur absent se réveillera un jour là où le lecteur n'est plus nécessaire,

puisqu'à la fin toute lecture se lit seule.


Roberto Juarroz

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article