Petit inventaire

Publié le par la freniere

 

Ici mon inventaire
Petit coin de citron 
plus jaune que soleil qui disparaît dans l’onde
Je ne regarde plus l’impossible rencontre
je ne parcours plus le chemin du désir
je reste dans mon coin qui ressemble à la mort
je remercie les humbles de la joie qu’ils me donnent
Et je n’écrase plus les insectes du soir.

 

Christine Balta 

 

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article