Peut-on habiter quelque part ?

Publié le par la freniere

à JPD                                      

 

« j’ai longtemps habité sous de vastes portiques »(Charles B)
« J’aime bien la petite maison que j’habite »(mail d’un ami cher en  hiver 2012)

 

peut-on habiter quelque part (ou ailleurs) : ici par exemple ?
peut être  être content d’ habiter quelque part (ou ailleurs) : ici par exemple ?
peut on se contenter d’ habiter quelque part (ou ailleurs) : ici par exemple ?

 

je vis sous un toit
ce toit est soutenu par une forte et ancienne charpente
cette forte et ancienne charpente prend appui sur des murs anciens et très épais
toit charpente et murs « tiennent bon » depuis très longtemps
j’admire leur ténacité
oui vraiment je les admire
parfois même les vieux murs je les flatte de la main
comme le flanc puissant  d’un bel animal
je crois même sentir sous mes paumes  comme un frémissement
surtout en plein été  quand dans les pierres du vieux mur semble courir un sang chaud et épais et puissant

 

peut-on habiter quelque part (ou ailleurs) : ici par exemple ?
peut être content d’ habiter quelque part (ou ailleurs) : ici par exemple ?
peut on se contenter d’ habiter quelque part (ou ailleurs) : ici par exemple ?

 

je dis rarement « ma maison » « mon toit » « mes murs »
je sais que ce ne serait pas approprié
je ne dis jamais « je possède une maison »
je dis « la maison »
avec énormément de respect
timidement presque
mais je lui dis parfois  «alors ma vieille ? »

 

peut-on habiter quelque part (ou ailleurs) : ici par exemple ?
peut être content d’ habiter quelque part (ou ailleurs) : ici par exemple ?
peut on se contenter d’ habiter quelque part (ou ailleurs) : ici par exemple ?

 

la maison m’autorise à l’habiter
la maison  sait que je sais ça    qu’elle m’autorise à l’habiter
je sais que la maison  sait ça
ne me demandez pas pourquoi
je le sais  de source sure mais obscure  
et  n’en tire aucune conclusion

 

peut-on habiter quelque part (ou ailleurs) : ici par exemple ?
peut être content d’ habiter quelque part (ou ailleurs) : ici par exemple ?
peut on se contenter d’ habiter quelque part (ou ailleurs) : ici par exemple ?

 

je dirai que oui
ne m’en demandez pas plus
je n’ai pas d’explications
autres que les mots « toit » « charpente » « murs »
et certains frémissements sous les paumes de mes mains
certains soirs d’été
c’est peu mais ça me suffit
en guise d’incertaines certitudes
pour le temps qu’il suffira
de m’en contenter

 

Roger Lahu 

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article