Poème d'une fin l'autre

Publié le par la freniere

FIN j’aimerais écrire un poème
sans le commencer
lui couper sa petite tête entêtée
poème « cou coupé »
un poème qui se finirait
avant même que je ne l’écrive
je pourrais m’y balader peinard
dans ce poème  m’y perdre
sans nulle crainte
arrivé à destination
sans avoir fait le premier pas

 

j’aimerais écrire un poème qui perde
la mémoire de son commencement
comme un escalier amnésique
qui oublierait ses marches et sa  rampe
mais on ne tomberait pas « dans le vide »
n’ayant même pas mis le pied sur le paillasson
même pas ça
même pas le paillasson

j’aimerais écrire un poème
grolles crottées
des boues du dehors

 

sans les décrotter
les grolles

 

mais je les ôterais les grolles
sur le seuil du poème
pour « pas salir »
j’aimerais écrire un poème
propre
sans début ni FIN

 

Roger Lahu

Publié dans Poésie du monde

Commenter cet article