Précise

Publié le par la freniere

Quelque chose qui ne fane pas, qui ne blesse pas, un amour d'altitude. Ainsi j'écris ma vie dans ses tout petits plis. Ses moindres rocailles. Ses herbes maigres. Sa farouche détermination. L'amour sauve, ai-je écrit un jour ? Oui il sauve, puis valide le sens d'aimer dans sa plus haute manifestation. La tendresse envers toutes formes. Alors de la pierre au ciel en passant par l'homme et toutes choses sans exception, on devient frère. Le cadeau sacre chaque geste, chaque pensée, par cet apprentissage. De questions en saisons, voilà où j'en suis. Humble de cette puissance-là, malmenée par cette puissance-là, portée par elle. Au centre même de ma fragile condition, je vais, précise comme un morceau d'univers. Infime et complète en mon incomplétude. Même à genoux mes mains écrivent, mes pieds avancent, mon cœur n'abandonne pas. Et je sais d'âme vive que, quand l'ombre obscurcit le chemin, elle parle encore de lumière.

Ile Eniger - Le raisin des ours - À paraître

Publié dans Ile Eniger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article