Privilège

Publié le par la freniere

À vingt ans, on danse au centre du monde. À trente, on erre dans le cercle. À cinquante, on marche sur la circonférence, évitant de regarder vers l’extérieur comme vers l’intérieur. Plus tard c’est sans importance, privilège des enfants et des vieillards, on est invisible.

 

Christian Bobin

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article