Souvenez-vous

Publié le par la freniere

souvenez-nous
nos pieds défiaient le hasard
nous harmonisions les passages
pour piétons chaotiques
fouler les blanches seulement
bien enjamber les joints
des pavés rabâchés
marche paire pied droit
marche impaire pied gauche
ne pas laisser l'ombre
du suivant nous croiser
question de vie ou de mort

souvenez-nous

nos étendues déposées dans ces lits blancs

de l’autre côté du hurloir

dans l’antichambre du néant

ce lumignon de mort assis à nos chevets

rivalisant dans sa posture de tendresse

avec vos mines confites par la peur

vous lézardés de fatigue

et nous incapables de percevoir

sous vos sourires en miettes

autre chose qu’une gravité passagère

sans frein funeste  sur le mouvement

perpétuel

de nos enfances

 

Florence Noël

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article