Temps d'occ et libre nove

Publié le par la freniere

Pour traverser ce temps
de ploques à terre
ils ont chanté presque silencieux
dans leurs petites tentes multicolores
les locataires
du temps présent
les pelleteux d’égalité
les brasseurs de confiture
du futur rêvé tout haut


Dans  les rues, les parcs, les squares,
les landes, le métro,
sous la pluie, la neige, le vent et dans le coeur des villes plates,
même à Harvard et jusque dans les sondages,

avec des palettes de graffitis mobiles
et leurs nageoires de quêteux de joie,

ils ont osé faire sortir dehors les hobos
soigner quelques bobos...

C’est déjà beaucoup dans la marge des nuages
pour traverser l’effroi des bêtes 
et la rareté de la mémoire

Ils ont gratté à même la lune
la corde de la fraternité

la seule vie magique

échevelée

comme en nous tous

Sometimes I am happy
Sometimes I am blue

Merci les fous d'humanité!

15/11/11

Jacques Desmarais

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J

Merci amigo!