Un choix

Publié le par la freniere

Ma main, tu balbuties, attends. La crainte, la lassitude sont mauvaises conseillères. Pas un jardin ne résiste à leurs hésitations. De l'extérieur, aucun secours ne viendra. Ecris de ce que tu choisis,  écris du lieu d'instants chevillés à la certitude d'un amour intégral que les mots ne peuvent donner à voir. Mais qu'ils savent. Ta seule façon de vivre est là, entière sans compromis ni arrangements. Dans cet intervalle, main posée sur la vitre d'un papier. Dire doit venir d'être. L'accomplissement est un choix indépendant des périphéries, un choix résistant, un choix à toute fin d'illuminer, non par savoir, mais par état inaltérable. Dans les choses habituelles et plates, la facilité n'est pas un rayon, c'est une impasse. Respire ma main, l'absence révèle ce qui existe, qu'irais-tu demander de plus que cette force, cette absolue présence, même touchée de loin ?

 

Ile Eniger

Publié dans Ile Eniger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article