Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Temps sec

Il te brûle le désert L’éclat de la solitude Si dur si sec À quoi ça sert le désert C’est là où retombe Toute la poussière du monde Christiane Loubier

Lire la suite

Dans le vide

Dans le vide

Il m’avait dit : dans six mois c’en sera fini de moi et de mon cancer. Il voulait que j’aille le voir dans sa montagne, là-bas. Il voulait me donner ses livres avant le grand voyage. Passant par là il y a peu, j’ai appelé, voulant m’arrêter, mais ce jour-là,...

Lire la suite

L'utérus des étoiles

Nos racines commencent dans l’utérus des étoiles. Elles ramifient dans l’eau jusqu’au caprice du feuillage, jusqu’au poids du parfum, jusqu’aux gestes des mains, de l’abeille au pollen, de la source à la mer, de la poussière au ciel. Les oiseaux sont...

Lire la suite

Dans la langue des chiens

S’il faut une couleur à l’encre sur la page qu’on me traduise en fleur en caresse en baiser en jargon de galet en rime de Cadou, en vers de Villon en ver dans la pomme. S’il faut du son dans mon silence de l’avoine dans ma tête du rire dans mes yeux qu’on...

Lire la suite

Frère de l'herbe et du sang

Je mesure l'odeur de l'herbe, la larme de sève à mes chaussures, la goutte de sang à la blessure du monde. La vie est une béance plus grande que l'univers. J'avance, l'œil sur l'horizon, l'horizon sous les étoiles ; j'avance l'œil moins grand que l'infini...

Lire la suite

Fidèles à nos blessures

Fidèles à nos blessures

"Restons fidèles à nos blessures" Menacé de naissancecollectionneur d'abîmesj'en appelle à toutes les peuplades des motspour résister à la blessure du mondeet sur les grandes pierresje dépose mon habit de noyé. Tristan CabralPoème inédit extrait de “N'abusons...

Lire la suite

Comme un gaucher

Les mots contiennent le réel et inventent le reste. J’écris comme un gaucher dans un monde de droitiers. J’écris comme un rêveur dans un monde de penseurs. J’écris comme une épine dans un monde de pétales. J’écris comme une cigale au milieu des fourmis....

Lire la suite

Va chercher!

Va chercher. Va chercher ! L’oreille comme un chien rapporte la musique. Un doigt s’évade de la prison des mains et crochète le poing d’une simple caresse. Je joue aux billes avec les mots. J’en fais des p’tits bateaux, des toupies, des proverbes sans...

Lire la suite