Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La déliaison maternelle

Je pense à vous, ma mère, fillette aux cheveux blanchis, à votre erreur hirsute dans le couloir des nuits, votre geste maladroit pour épouvanter les chauves-souris, votre rage à exterminer la vermine qui infecte vos rêves, votre angoisse de ne pas comprendre...

Lire la suite

On sait l'autre

On meurt : on meurt, on est à terre. On écoute les poètes, on écoute leur voix, le temps qui passe par leur souffle, venus de tous pays, marchant vers nulle part, on entend le murmure du monde, la mémoire de l'oubli, un long chant lancinant, et qui s'élève...

Lire la suite

La vie en marche

Je ne prends plus l e temps de mourir. Je prends la vie en marche a vec ses cuisses ouvertes, s es colombes de miel, l e sexe des couleurs, d es odeurs et des mots. Je prends le vent en marche s ur ses bottes de sept lieues e t ses vagues immenses c omme...

Lire la suite

Nous sommes tous des nègres

Nous sommes tous des Nègres des Juifs des Arméniens des Arabes des Kabyles Nous sommes tous des Indiens des Chinois des Russes des Anglais des Normands Nous sommes tous des Bretons des Basques des Espagnols des Portugais Nous sommes le langage du vent...

Lire la suite

Je suis un mensonge qui dit la vérité

«Je suis un mensonge qui dit la vérité»: je n’ai jamais vraiment aimé le poète bricoleur d’Orphée et du Sang d’un poète. Pourtant, cet aveu qu’il jeta un jour n’a cessé de m’occuper, de me hanter. Qu’est-ce qui est vrai, qu’est-ce qui est faux? Qu’importe...

Lire la suite

Vaches

Si j’étais vraiment sûr de mourir aussi vite qu’il est prévu, j’irais plus souvent parler aux vaches dans les prés: Elles qui finiront biftecks doivent avoir une idée sur la mort? – une bonne idée! Et sur la résurrection, donc! Au lieu de cela je paresse...

Lire la suite