Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cabaret des brumes

Cabaret des brumes

Du lundi 28 septembre au vendredi 2 octobre de 21 h 30 à 23 h 30 Quai des brumes / Entrée libre La poésie est leçon de risque : la langue incarnée, les mots volés à l’air, à ce qui passe, à ce qui était sans lumière, mot issu du grand rien et l’espace...

Lire la suite

Migrant ?

D’où je viens il pleuvait du crime et de la grenaille des rires d’enfants écrasés à même le sol des larmes et de la peur plus hautes que les cieux Laissé mes rêves laissé mes parents parti parti loin des fanatismes des kalachnikovs barbares qui psalmodient...

Lire la suite

La flamme

Po se ton regard où il convient. Cesse de craindre, d'espérer, d'attendre. Ne pointe rien de l'âme ou du doigt. De ce que tu ne peux, ne fais pas une émeute. Que veux-tu entendre, comprendre, faire, qui ne soit déjà là ? Ne force pas l'écho, monte, descend...

Lire la suite

Il faut vivre

Il faut vivre

Récit intimiste puisé au souvenir de la mère, de l'enfance, de la pluie et du vent,Il faut vivre, disait-elle est un hymne à la vie dans ce qu'elle a de beau, dans ce qu'elle a de travers, dans ce qu'elle a de défini et d'indéfinissable. «On s'habitue...

Lire la suite

C'est curieux

Il y a des mains qui sont mortes et d'autres pas. Il faut de l'expérience pour se rendre compte. Quand l'homme tend sa main la première fois, elle est chaude et blanche avec cinq doigts bien distincts. La deuxième fois comme il insiste davantage, on a...

Lire la suite

Disons

disons que les livres lus, la littérature ingurgitée, les voix absorbées, aient été des forêts, de celles qui nous peuplent avec les ans. puis disons qu’il s’agit aussi de lentes décompositions, puis d’humus. disons que certains arbres de cette forêt...

Lire la suite

Entre le doute et l'espérance

Il y a longtemps que je m'exerce à l'impossible. Les mots en font partie. Je voudrais écrire comme on touche à la vie, non d'un doigt de voyeur, mais de celui d'un peintre. La peur d'aimer, celle des étrangers, de la main sur l'épaule, de l'épaule à la...

Lire la suite

Lâcher prise

Nous n'avons qu'une seule vie, qu'une seule pauvre vie et, en partie, nous la perdons dans le leurre, le mensonge d'un travail. Alors, un jour, dans ce jardin, notre vie s'est retirée en silence. Elle est allée rejoindre les solitaires, la solitude. Devons-nous...

Lire la suite