Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Gaston Puel

Gaston Puel

Les années ont passé, Il restait tant à connaître Et d'abord l'insupportable tendresse D'ici et maintenant, Cultiver les morts avec les fleurs du jardin, Regarder divaguer la fumée d'un feu d'herbes, Battre des mains avec un enfant Au son de l'Angélus...

Lire la suite

C'est une maison

A huit ans j'ai ouvert mes mains pour laisser partir ma mère. Sa route et pas la mienne. A trente quatre ans j'ai ouvert mon cœur pour laisser s'en aller l'homme. Son existence et pas la mienne. A l'âge du jour, je dois ouvrir ma vie pour laisser bifurquer...

Lire la suite

Une maison de sable

Au lieu d’entrer dans les affaires, je suis sorti du monde, du bureau, de l’usine. J’erre de porte en porte sans entrer ni sortir. Le rêve commence dans la tête, se poursuit par les gestes et se prolonge dans les mots. Il ne finit jamais. Je feuillette...

Lire la suite

Issues

Au bord de quelque chose, toujours. Dans l’insécurité native. Au bord d’une compréhension. Ou d’une décision définitive. Au bord d’une imminence. Un franchissement de col, à partir duquel tout pourrait s’inverser, la vision s’agrandir, le souffle s’apaiser....

Lire la suite

Quatre saisons en enfer

Quatre saisons en enfer

Il est rare qu'un livre nous éblouisse au point d'être aveuglé par la lumière, blanche ou noire, qui en jaillit, dans une émotion telle qu'on se trouve au-delà du tragique, là où se combattent durement les forces de la vie et de la mort. Je n'ai pas peur...

Lire la suite