Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Gregory Corso

Gregory Corso

Gregory Nunzio Corso est né à New-York le 26 mars 1930. Sa mère, âgée de seulement 16 ans lorsqu'elle enfanta Gregory, abandonna sa famille et son fils un an après sa naissance pour retourner vivre en Italie. Corso va donc passer la majeure partie de...

Lire la suite

Geste par geste

La bouche a d’autres faims que celles des fruits mûrs. Le présent ne sait plus où donner de la tête. Il confond l’espérance avec le portefeuille et le bonheur avec le superflu. Pour une phrase portant les mots comme un âne d’autres galopent sans voir...

Lire la suite

Les séparés

La neige qu’on détruit La belle qu’on emporte Le sang qui bouge encore et le bois qui se tait Les tours de l’échafaud Le couperet des portes brûlent sur les tréteaux de la Saint-Jean d’Été Le soleil de six-heure épouvante la guerre et fait la terre libre...

Lire la suite

Nous embrassons la vie

Nous embrassons la vie

Sur notre passerelle, à l'incidence du rêve et de l'agitation des hommes, nous voyons avec satisfaction brûler les sépulcres blanchis et nous ornons notre hune de cette trilogie : Le jazz-hot, c'est la vie, la vie quotidienne avec ses joies et ses blues,...

Lire la suite

Légendes urbaines d'Elisabeth Dupond

Légendes urbaines d'Elisabeth Dupond

Le Centre d’exposition de Repentigny présente Légendes urbaines / OEuvres récentes d’Élisabeth Dupond Du 26 août au 23 septembre 2012 Le Centre d’exposition de Repentigny présente, du 26 août au 23 septembre 2012, Légendes urbaines / OEuvres récentes...

Lire la suite

Ils ont dit

Walter Benjamin disait : L’espoir nous sera rendu par ceux qui l’on perdu. Donc, vraiment, c’est à l’infini. Je crois à ce désespoir-là, c’est-à-dire celui qui, au lieu de vous ligoter, de vous contraindre et de vous assujettir, de vous rendre esclave,...

Lire la suite

Le mouvement des lèvres

Le cœur braconne comme il peut entre la corde pour se pendre et les accords de guitare, les coups de chapeau et les coups de poing, la lune et le soleil, la guerre et les caresses. L’homme s’obstine à déformer le monde. J’écris comme on vieillit, comme...

Lire la suite

J'aime la vie

Je refuse de vivre dans un pays soumis, vassalisé, cassé, conquis un pays de disneylands, de luge-lands, de no man's lands, de mort lente Je refuse la haine, l'exclusion, la ségrégation, la soumission, la démission, l'expulsion Je refuse les ruines, les...

Lire la suite

Les choses dont nous ne savons rien

nous est assigné à chacun et bien avant nous-même, un petit tas de pierres dont personne ne sait la provenance, un petit tas de pierres avec lequel nous jouons sans savoir jouer. nous jouons à même la nuit. pourtant la vie qu'on t'a donnée sait, elle,...

Lire la suite