Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Voyage aux Indes

Voyage aux Indes

À Fabienne, l'infini dans le regard, le vrai dans le silence. J'ai quitté le lieu le coeur couronné d'émotion, d'amitié et d'amour. On part plus libre quand on se sent aimé. J'ai aussi quitté le coeur amoureux. On part chaviré quand on aime. Le coeur...

Lire la suite

Le ciel se fait grand

D e la douleur à la douceur, il suffit d’un c qui écosse les joies pour colorer nos mains. Les fleurs, les animaux, les pierres se reflètent dans le berceau des bras. La salive du silence fait reluire les dents. Chaque pas est à l’image du monde. C’est...

Lire la suite

La cage

Je n’entrerai jamais au fond de cette cage. Le merle gris parle du vent, et je cherche ton reflet dans ce jardin ou dans la ville .L’olivier est mouillé de cette fin d’automne, j’écris mon livre lent, désolé, comme un feu qui s’éteint. Je me suis accordé...

Lire la suite

Chronique d'un jour de fête ordinaire

Pour certains, hier était jour de fête, pourtant, la joie n’avait pas l’éclat des bonheurs sans questions. L’étrange tintamarre des oubliés de la conscience et des laissés à la rue, ébréchait mes joies. Le bonheur m’est toujours difficile quand je sais...

Lire la suite

Paul André

Paul André

Paul André est un poète belge d'expression picarde né à Bléharies près de Tournai. Il passe une enfance et une adolescence très enracinées. Il a enseigné un an en Tunisie, avant de déménager pour Blandain et enseigner à Tournai. Il est décédé le 21 novembre...

Lire la suite

Entre les pattes des mots

J ’ai fait le tour de ma bibliothèque. Tant de mots, si peu de pain. Il suffit pourtant d’un point pour agrandir le monde. Chaque détail de la nature travaille pour l’ensemble. Chez l’homme, avec l’invention du profit, chaque détail veut le tout. Si la...

Lire la suite

Humaniste prédiction

À CEUX QUI Y CROIENT ENCORE** sous l’égide de maistre Alcofribas* et de Raffaele Simone** Aux liseurs de bon cuir Aux lectrices de bon cœur Aux fiers analphabètes ARGENT SALE Cette année seront tant éclipses d’argent -dès la moitié de chaque mois - que...

Lire la suite

Notre père...

Il neige dans ses yeux. La cataracte du temps s'empare des chairs de son regard, la blancheur des jours heureux n'est que l'empreinte lente du feu de la vie qui s'en est allée ... Combien de bougies n'auront pas été soufflées. Novembre est triste. J'ai...

Lire la suite

Des images en bataille

M a tête est pleine d’idées, de larmes, de poèmes, de mots en noir et blanc, d’aphorismes en couleur. Un chevreuil traverse la route à pas lent, se demandant pourquoi tous ces petits yeux rouges dans le cul des autos. Adossés contre une pierre, étiolés...

Lire la suite

Nouveau délits numéro 38

Nouveau délits numéro 38

Nouveaux délits numéro 38 Et cetera desunt. Jusqu’à quand nous laisserons-nous imposer nos pensées, nos mouvements, nos goûts, nos façons d’être, d’aimer, de travailler, de vivre, nos rythmes, nos rêves ? Jusqu’à quand accepterons- nous l’inacceptable...

Lire la suite