Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au seuil du jardin

Côté du vide, côté de plein, je parie sur la vie. Je gage sur l’amour. Les heures s’ajoutent au jour comme les gestes à la main. Je cherche la lumière à travers les ténèbres, le pollen parmi les fleurs sauvages, le jaune des tournesols, le bleu des lavandières,...

Lire la suite

J'accuse

J’accuse Les grands éditeurs français ne ne pas avoir fait leur boulot concernant la poésie et de ne pas subventionner des revues de poésie. J’accuse La plupart des libraires d’avoir délaissé la vente des recueils de poésie au profit du profit J’accuse...

Lire la suite

Vivre avec la mort

Mon amour est partie rejoindre sa naissance. Je ne peux dire je t‘aime, as-tu faim, as-tu chaud, ni habiller le froid du monde avec des mots tendres. L’amour trop souvent se trompe de locataire. Il y a trop d’hommes qui restent seuls sans l’avoir mérité,...

Lire la suite

Les yeux bleus du ciel

Des hommes habitent la haine comme d’autres une cabane. Ils crèvent les yeux bleus du ciel, arrachent les ailes des papillons, répètent des prières à l’envers, maquillent la poésie avec des étrons et des odeurs de pisse. Ils n’ont jamais été enfants....

Lire la suite

Décès de Kiki Dimoula

Décès de Kiki Dimoula

OBLIVION BEACH Ce qu'elle en bave, dis donc, l'âme quand au lieu de dormir elle songe à des orthographes mafieuses : l'Homme, par exemple, pourquoi veut-il à tout prix s'écrire avec deux m comme deux poings serrés, pour quoi faire ? Regarde-moi ça, mon...

Lire la suite

Comme un iris en fleurs

La terre des ruelles se nourrit de chats morts. Le vol des oiseaux apprivoise le ciel. Les robes mal fermées des nuages attirent les regards. On voit leurs petits seins bronzés et leurs jambes parfaites. Les fleurs dévissent leur flacon de parfum. Le...

Lire la suite

Louise Dupré

Louise Dupré

Voici la publication du vendredi, jour dédié aux inspirations de la Poésie française : L'émission " La poésie n'est pas une solution ", par Frank Smith, diff...

Lire la suite

J'habite mes cahiers

Je me pends sur mes blessures, une corde de sang gravée autour du cou. J’ai trop mal dans ma chair. Je suis ce que je peux. Je peux ce que je suis. Je ne quête plus la lune. Je ne quitte plus le rêve. La mort de quelqu’un, c’est un peu de la nôtre qu’il...

Lire la suite

Le vide

Le vide

Cette statue est appelée "vide" et a été créée par un parent en deuil. C'est une grande tentative de décrire comment un parent se sent après avoir perdu un enfant. Bobet Edwards

Lire la suite