Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Transparence

Il aimerait être transparent. Non pour qu'on puisse voir ses veines ou ses artères, son cœur ou son poumon. Ce serait trop bête ça. Et puis il n'est pas bête. Un peu fou mais pas bête. Il aimerait être transparent parce qu'il ne veut pas être comme les...

Lire la suite

Une tirelire d'émotions

Les souvenirs ont des odeurs, celles du temps ou de l'espace. Ils se jumellent aux images comme le fait le son. Le négatif du cerveau révèle peu à peu les traces d'origine, le sourire d'une mère, une longue rivière, un petit bois de pins, un doigt dans...

Lire la suite

Si la poésie... (France)

si la poésie vient sans qu'on s'y attende elle s'en va comme elle est venue, par surprise et ce qu'elle nous laisse parfois c'est un lac dans la province inconnue de l'Alberta ce n'est en réalité que le souvenir d'une photographie d'un atlas d'enfance...

Lire la suite

Les moulins à vent

Les moulins à vent

L'argent n'a pas d'odeur. L'économie n'a pas de sentiment mais elle devrait aider ceux qui cherchent du sens au lieu de tourner à vide. La vérité se perd dans une langue de bois. La petitesse faite loi ne rend justice qu'à la peur. Nos seuls mérites,...

Lire la suite

Les vacances de la conscience

Cœur essoufflé, hagard, sur une route Deux yeux dans le lointain des destins perdus Un chien comme un enfant sans voix Une vie au carré des bonheurs volés La plainte d'un amour trahi Son maître est au loin Ce sont les vacances de la conscience Loin des...

Lire la suite

Entre deux mots

Entre deux mots, outre le sang des hommes, la tendresse des loups, la terreur des arbres, il y a aussi le temps des beignes et des becs sucrés, le temps des hanches pleines, des musiques et des foins, le temps de la colère, la tristesse, la nausée, le...

Lire la suite

Venez

venez embourbés dans ces destins qui descellent les nuits venez empêtrés dans la mémoire des pestilences et du verbe avorté venez quand le songe assigne le déclin des envoûtements venez quand la terre opale fomente un peuple de soleil orné d'un trop grand...

Lire la suite

L'âne de Richard Brautigan

L'âne de Richard Brautigan

Je l'ai reconnu illico derrière son chapeau mou et ses petits yeux tristes mais sur cette terre tout le monde finit ainsi avec un chapeau mou et des petits yeux tristes Vient de paraître aux chouettes éditions Du soir au matin 30 pages, 2 illustrations,...

Lire la suite

Je marche

Je ne cours pas. Je ne fuis pas. Je marche pour venir, pour affronter le temps. Je vais de l'homme à l'homme, de l'enfance à l'enfance. Chaque mot est un pas qui allège la route. Je vais d'un arbre à l'autre, de la pierre à la pluie, de la marelle au...

Lire la suite