Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

À un frère de la côte

Pour Yann Orveillon Sois ce qui en moi n'arrive pas à être naître Sois le fleuve en joie que le poisson froid pénètre jusqu'à l'arête Sois la vache qui va paître entre les astres de plomb dans le champ céleste Sois le buisson de feu où se jette l'agneau...

Lire la suite

La foi (Belgique)

Moi je n'ai pas de foi puisque je suis poète. Moi je n'ai pas de foi puisque que je la transforme. Moi je n'ai pas de foi puisque j'invente un dieu, soir et matin, toute l'année. Moi je n'ai pas de foi, ne sachant qui je suis : le traître, le passant,...

Lire la suite

De l'or

Un roman s'effeuille à travers les branches que les oiseaux relisent avant de s'envoler. Le vent laisse entrouvert les battants de l'espoir sur la maison hantée. Du grain noir au nuage le tonnerre fleurit dans un jardin d'éclairs. La poésie pauvre de...

Lire la suite

Né pour écrire

il est né pour écrire, il le sait, rien n'y fera, c'est plus fort que lui, plus fort que toutes les invectives du doute et du découragement, il faut donc se débarrasser des alibis traditionnels, il faut s'en débarrasser, les mettre au placard, les jeter...

Lire la suite

Une cervelle d'oiseau

Je suis né dans la plaine, sur le bord d'une rivière. J'ai appris à nager en détachant les quais. Aujourd'hui, je vis à la montagne, sur le bord d'un abîme. J'apprends à voler avec une plume et du papier. J'ai pris goût à l'altitude, au vertige des nuages....

Lire la suite

Étrange affaire

J'ai vécu O longtemps au fond d'un enfant triste A tromper mon ennui sous des longs ciels de traîne Doublure de mon double en cette mise en scène Le pion chauve c'est sûr était un piètre artiste Ma folie je veux dire ces accès de poème Qui me montaient...

Lire la suite

Bluff (Québec)

Ce fut un papillon qui s'est brûlé les ailes de s'être approché bien trop près de la lampe allumée à cause d'un démon le poussant pas à pas comme un double assassin qui fit déchoir les anges Il vola bien trop haut le soleil s'est vengé et maintenant tombé...

Lire la suite

La couleur de l'exactitude

Je laisse toute la place aux choses inexistantes, la parole aux muets. Dans les dessins d'enfant, je ne cherche pas la couleur de l'exactitude mais les teintes imprévues. Le seul chemin qui soit est devant même si l'on ne sait jamais où appuyer le pied....

Lire la suite