Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le fleuve des oiseaux

Quand la terre monte en neige le fleuve des oiseaux ralentit son allure. Les images respirent par la buée des mots. S’il n’y a plus de feuilles aux branches de l’espoir il reste la lumière.

Lire la suite

Le Grand Méchant Loup

Le loup, depuis toujours, a eu le mauvais rôle. Sous son grand manteau noir, il ricane, le drôle. C'est le vilain Apache, le sanguinair'e Sioux, C'est l'esquinteur d'enfants, c'est le grand méchant loup. Pauvres hommes, pauvres pommes, pauvres Américains,...

Lire la suite

Chroniques de mon quartier 3

Un jour, les flics sont venus « nettoyer » le square Maurice Thorez. Toute une escouade en képis et en civil, il paraît qu’ils ont trouvé une quantité de drogue suffisante pour mettre au trou pendant plusieurs années tous les malfrats néofascistes qui...

Lire la suite

Comme une fleur

La lune bouge dans mon lit quand je la touche en rêve. Je veux nourrir d'espoir les chiens maigres du coeur. Les feuilles galopent sur le cheval de l'arbre, petits cavaliers verts prenant le vent pour de l'avoine. Je ne visite plus le musée des regrets....

Lire la suite

L'envie

Elle sourit au jour le jour elle marche droit je voudrais bien qu’elle m’apprenne sa technique pour se lever chaque matin prête à dévorer la lumière avec l’appétit d’une portée d’écureuils dans la neige Thomas Vinau

Lire la suite

Un poème chaque (France)

LÀ UN POÈME Chaque jour Est posé Comme une fleur de Paradis ou de Rhétorique une culotte à larges trous un oiseau migrateur ou familier CE POÈME qui passe et qui se pose d’où vient-il? que fait-il? où va-t-il? Il vient d’une plume fine d’un crayon d’un...

Lire la suite

Nouvelles courantes (Québec)

On ne s’entendait plus sur la couleur du bonheur on s’enrichissait quand la pauvreté se propageait sur d’autres versants on avait beau cacher le printemps dans nos chiffonniers le printemps s’échappait rallumait les lampes ressuscitait les morts. Des...

Lire la suite