Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Routes enlacés

Routes enlacés

Les Éditions La Madolière présentent : Routes Enlacées est un recueil de 18 nouvelles. Toutes ont un rapport avec la route, le voyage - initiatique ou rêvé - les véhicules, les conducteurs, en bref, la vie. Jean-Marie Dutey nous offre ici sa vision de...

Lire la suite

Gabare

Gabare

Pour Chibouki Ce sont des mots d'amour. Que je fais, défais. Trajet de nuit pour mieux voir l'étincelle. Gabare, lune droite au-dessus des toits. Echeveau maladroit de mots en dents de lait que je voudrais canines. Mal vêtue, mal coiffée, ongles sur le...

Lire la suite

De leurs yeux latéraux

Le vert de l’herbe attend le départ de la neige. La terre refait ses nids, feuille à feuille, branche à branche. L’ombre durcit au cœur de l’arbre. Un ruisseau chante sous la pluie. La chair n’est plus triste et lire est comme l’eau qui déforme la gourde....

Lire la suite

Aux frères du loup

Á J-M et Chibouki En contre jour une mémoire de loup et le sang qu'on arrache et le cœur qu'on broie Le chevalier d'encre harangue la solitude En contre chant un cri de clavier et cette poignée de mots qui court sur ces noms tatoués à l'éternité En contre...

Lire la suite

Les planches (France)

La terre en peu de temps s’est couverte de tréteaux de galeries, de gradins, d’estrades Nous y avons transporté nos meubles nos maisons, nos rues, nos paysages et nous y vivons continuellement du lever au coucher du soleil On dit qu’en-dessous, sur le...

Lire la suite

Le temps des cerises

Il n’est plus nécessaire d’interdire l’amour. Tout le monde s’en fout. Les écrans veillent du haut des miradors. On a beau compter les semaines à l’envers, tout le monde vieillit plus vite malgré les apparences. On naît déjà vieillard sans connaître l’enfance....

Lire la suite

Sans le savoir (France)

J’écris pour les mains calleuses Qui jamais ne toucheront mes livres Pour les analphabètes Et ceux qui ne croiseront jamais Qu’au large de mes mots J’écris pour ceux qui ont soif Qui ont faim du seul pain Qui leur manque L’Amour J’écris parce qu’ils ne...

Lire la suite

Ce qu'il nous reste

Je te parle du vent, de la menthe qui pousse, de l'immense gris au dessus de nos têtes. Je te parle des ronces sous la pluie, des jours qui nous dépassent, des absents. je te parle des poussières, des orages, du temps qui dégouline au fond du puits. Je...

Lire la suite

Les lieux

On croit habiter les lieux, ce sont les lieux qui nous habitent. La petite chambre bleue sépare les poumons. Des livres s’accumulent dans le grenier du cœur, avec les vieux meubles et la poussière du temps. La cage thoracique sert de chenil au chien,...

Lire la suite

Envie d'envies (France)

Quelque chose d’insignifiant Un sourire du ciel Le regard des pierres La cicatrice des océans M’a réveillé ce matin Très tôt Le vent sur ma page Efface le chagrin Des jours sans lune Comme si le matin Renaissait Très tôt Du haut du rocher Caraïbe J’ai...

Lire la suite