Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il n'y a pas de haine heureuse

L’arbre mange par les pieds. La terre respire par les arbres. Le ciel se nourrit par la respiration. La raison du profit a désaxé la terre. Il ne faut pas laisser la Bourse fixer le prix des choses ni la valeur marchande déterminer la vie. Il ne faut...

Lire la suite

La mère (France)

On entre et sort de sa mère par la tête. Et elle demeure toute notre vie, notre entêtement. Quel qu’il soit : ardent ou cruel, superbe ou déchiré. Intime et clos comme on ne sait pas, comme on ne saura jamais. Joelle Brière

Lire la suite

Dans le fouillis du crin

Dans la poussière ou la rosée de l’aube, du blasphème au secret chuchoté, je traque l’absolu. Ce n’est pas un cri, ce n’est rien, presque rien, une feuille qui tombe, un rayon de soleil, un souffle de fourmi. Je récupère une ligne dans la paperasse des...

Lire la suite

Je suis le père (France)

Je suis le père oublié sur le mur. La voix de l’ogre dans le couloir. Je suis le père assis dans l’ombre du grand buffet avec mes doigts énormes, mordu de rouille et de tabac. Je suis le père qui a de la crasse sous les ongles et sa barbe du vendredi....

Lire la suite

La haute main

La haute main

Max roach, drums La haute main sur les orages et le velours c’est lui et le croulement des syncopes à contretemps du cœur lui ces battements de soleil à l’envers de la voix sous le métal qui rêve ou contre les coups du piano c’est lui ces cataractes d’ombre...

Lire la suite

Ils ont dit

Quand «être absolument moderne» est devenu une loi spéciale proclamée par le tyran, ce que l'honnête esclave craint plus que tout, c'est que l'on puisse le soupçonner d'être passéiste. Guy Debord

Lire la suite

La terre n'a pas fini de naître

Au cœur des favelas, la famine gargouille à la porte du ventre. La terre n’a pas fini de naître et on la tue déjà. Depuis des millénaires, on marche sur les os. Du silex à l’avion, n’avons-nous rien appris ? Sur les plages désertes, la pompe des nantis...

Lire la suite

Ta ligne de vie

Ta ligne de vie est un roman sans fin. Elle apporte la pluie aux oiseaux secs sur les branches, la chaleur à la neige, la force aux galets morts, la chlorophylle aux mots. Elle redonne sa chair au squelette du temps, sa lucarne au grenier. J’avance en...

Lire la suite