Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

993 articles avec glanures

John and Mary going to school

Publié le par la freniere

2- John doing his prayer

 

cliquez sur l'image

Publié dans Glanures

Partager cet article

Repost 0

Le Plan Mort

Publié le par la freniere

plan-mort-1-72.jpg

Publié dans Glanures

Partager cet article

Repost 0

Il fera jour très longtemps

Publié le par la freniere

Sema_C1_Deslauriers_090803_RGB.jpg

 

Je m'appelle Fleur. J'ai seize ans. J'ai conçu le projet d'écrire mon journal parce qu'une fleur c'est éphémère. Si mon nom de famille était de Plastique, je pourrais espérer vivre plus longtemps...

Publié dans Glanures

Partager cet article

Repost 0

SOS du cinéaste belge Boris Lehman

Publié le par la freniere

photos-3-6228.JPG

photo: Christiane Tremblay

 

Cher ami, chère amie,

 

Je dois vous faire part d’une mauvaise nouvelle.

Pour ceux qui ne le savent pas encore – et ils sont nombreux-

on a volé ma caméra.

Vous avez bien lu: ma caméra (16), volée,

celle qui m’a aidé à réaliser quelques centaines de films,

en près de 20 ans, comme la brouette du facteur Cheval,

cette caméra que j’ai portée comme un enfant,

qui m’accompagnait tout le temps,

qui vous a filmée,

c’était bien plus qu’une caméra.

Bien entendu elle est irremplaçable

j’ai tout de suite pensé au Voleur de Bicyclette.

Les dernières images tournées (3 films), qui datent du 19 mai, sont restées dans la caméra et sont donc également volées.

On la retrouvera disent les uns.

O comme c’est triste déplorent les autres.

Mais les uns comme les autres ne feront rien.

Tout au plus ils me proposeront une autre caméra,

dont je ne voudrai pas. J’ai déjà connu cela avec mes films,

beaucoup ont disparu, sont perdus, personne ne s’en inquiète.

Cette caméra bien entendu n’a (presque) aucune valeur.

Pour moi elle n’a pas de prix.

Ce qui devait arriver un jour a fini par arriver. Peut-être est-ce un signal qui m’est adressé pour me dire que c’est la fin du 16 et que je dois me reconvertir. J’eusse préféré que la caméra me le dise, en cessant de fonctionner.

 

Je ne l’ai pas dit parce que je ne voulais pas pleurer,

mais maintenant je pleure.

 

Jusqu’à nouvel ordre, le cinéaste boris lehman s’est arrêté de filmer à la date du 20 mai 2011. Et donc c’est un homme mort qui vous écrit, qui a par ailleurs déjà vécu une première mort en septembre 2005. (La troisième pourrait être fatale).

Voilà.

Toutefois, si vous voulez m’aider à retrouver cette caméra (on ne sait jamais, grosse récompense) voici les indications :

 

Arriflex SR 16 N° 61105

Objectif Cook 9-50 N° 784839

Magasin 120m (contient la pellicule impressionnée)

Compendium + filtre B85

Blimp housse cuir noir

Batterie 12V

 

En vous remerciant pour votre soutien, quel qu’il soit.

Votre ami

Boris

Publié dans Glanures

Partager cet article

Repost 0

Bonne Fête nationale

Publié le par la freniere

 

 

 

 

Cela ne pourra pas toujours ne pas arriver.

 

 

 

Gaston Miron

 

 


Publié dans Glanures

Partager cet article

Repost 0

Café-Théâtre des Trois-Pistoles

Publié le par la freniere

LES MENTERIES D’UN CONTEUX DE BASSE-COUR !

 

 

JEAN MAHEUX, L’INTERPRÈTE ÉPORMYABLE

23666.jpg

 

Les Productions théâtrales des Trois-Pistoles sont heureuses d’annoncer que Jean Maheux jouera le rôle d’Abel Beauchemin dans Les menteries d’un conteux de basse-cour, la nouvelle pièce de Victor-Lévy Beaulieu qui sera à l’affiche du Caveau-Théâtre du 2 juillet au 20 août prochains.

Artiste polyvalent, Jean Maheux est reconnu autant comme acteur, chanteur et danseur. Il a été remarqué pour son interprétation magistrale de L’Homme de la Mancha  (mise en nomination pour la meilleure interprétation masculine pour ce rôle par l’Académie québécoise du théâtre). Il a joué aussi  dans de nombreuses autres pièces de théâtre, dont Antoine dans Antoine et Cléopâtre sous la direction de Lewis Furey au Théâtre du Nouveau Monde et dans Billy l’Éclopé de Martin McDonagh à la Compagnie Jean Duceppe.

Jean Maheux a été de l’aventure de trois opéras créés par Chants libres : Le vampire et la nymphomane de Serge Provost et Claude Gauvreau, L’enfant des Glaces de Zack Settel et Pauline Vaillancourt, et L’Archange de Louis Dufort et Alexis Nouss.

Interprète de l’énigmatique Henri Beaulieu dans le téléroman L’auberge du chien noir, Jean Maheux a incarné avec brio le personnage d’André Laurendeau dans la série télévisuelle Chartrand et Simonne.

De Jean Maheux, Nicolas Gendron a écrit qu’il est un artiste exceptionnel qui privilégie les productions singulières, l’expérimentation et la création : « Jean Maheux a le souci de bien faire les choses, mais aussi de les réinventer. »

Les Productions théâtrales des Trois-Pistoles sont fières d’accueillir  ce comédien épormyable au Caveau-Théâtre!

 

 

ISABELLE CADIEUX-LANDREVILLE

ET FÉLIX CHARBONNEAU,

DEUX GRANDS MUSICIENS DU BAS-SAINT-LAURENT!

 

Ce ne sont pas les beaux talents qui manquent dans le Bas-Saint-Laurent.  Ceux qui assisteront à la pièce Les menteries d’un conteux de basse-cour  auront le plaisir  de découvrir deux musiciens qui sauront les émouvoir.

Isabelle Cadieux-Landreville, de Rimouski, est une musicienne accomplie malgré son jeune âge (21 ans!). Diplômée en musique, professeur de piano et accordéoniste, elle a participé à plusieurs spectacles et récitals. En 2009, elle a  été finaliste nationale en interprétation musicale, théâtre et cirque dans le grand concours Cégeps en spectacle. Elle a aussi fait une longue tournée en Colombie-Britannique pour y accompagner différents artistes et groupes musicaux. Ses compositions musicales sont présentées  partout au Québec et au Canada anglais. Dans Les menteries d’un conteux de basse-cour, Isabelle Cadieux-Landreville représente la mère d’Abel Beauchemin dans l’apogée de sa jeunesse. Elle y joue de l’accordéon.

Né à Senneterre en Abitibi, Félix Charbonneaun étudie le piano classique dans son enfance, puis se passionne pour la guitare, le violoncelle et le violon. Après des études en génie mécanique, il devient entrepreneur dans la transformation du bois. La crise forestière  le fait migrer de Senneterre à Saint-Fabien où, tout en étudiant toujours la musique,  il se fait luthier. Avec sa jeune famille, il déménage à Saint-Mathieu-de-Rioux et se spécialise dans la rénovation et le radoubage de voiliers. Mais la musique reste toujours sa grande passion et il participe à plusieurs spectacles dans le  Bas-du-Fleuve. Dans Les menteries d’un conteux de basse-cour, Félix Charbonneau représente le père d’Abel dans l’apogée de sa jeunesse.

Deux jeunes musiciens qui vous font joyeusement aller les harlapattes et swigner la Basquaise dans le fond de la boîte à bois, voilà ce que vous découvriez en assistant aux représentations de Les menteries d’un conteux de basse-cour, la nouvelle pièce de théâtre de Victor-Lévy Beaulieu,à l’affiche du Caveau-Théâtre des Trois-Pistoles du 2 juillet au 20 août prochains.

 

Pour informations et réservations  — Caveau Théâtre : 1 418  851  8888

Publié dans Glanures

Partager cet article

Repost 0

Jardins du précambrien

Publié le par la freniere

Dix artistes viendront créer de nouvelles œuvres sur le site des Jardins du précambrien

FondForet_LELEGS-smNouvelle.jpg

La saison estivale s’annonce passionnante aux Jardins du précambrien de Val-David où se déroulera bientôt le 11e Symposium international d’art in situ de la Fondation Derouin. Une dizaine d’artistes du Québec, du Canada, des États-Unis, de l’Argentine et du Mexique viendront réaliser des œuvres inédites sous le thème du LEGS et de nombreux événements spéciaux seront proposés dans le cadre d’une programmation étalée sur huit semaines d’activités. Suite à une période de quinze jours consacrée à l’installation des œuvres dans le nouveau sentier Roger-Laverdure, l’ouverture officielle aura lieu le samedi 16 juillet à 14 h 30 en présence des artistes, du commissaire Emmanuel Galland et du directeur artistique de la Fondation, René Derouin. Le public sera alors convié à découvrir les œuvres de 2011 ainsi que celles des symposiums précédents réparties tout au long des quelque 3 km de sentiers en forêt. Le site des Jardins du précambrien sera par la suite accessible à tous 7 jours sur 7, de 10 h à 17 h jusqu’au lundi 5 septembre, suivie de la période des couleurs se terminant le lundi 10 octobre, au cours de laquelle l’accès sera limité aux week-ends seulement.


 

Une sélection d’artistes de haut niveau

Symposium_invitesCourrielleur.jpg


Afin d’exprimer sa vision du thème du LEGS, Emmanuel Galland a assemblé une sélection d’artistes des plus relevées. Le collectif BGL (Québec – Jasmin Bilodeau, Sébastien Giguère, Nicolas Laverdière), Jean-Denis Boudreau (Moncton), Pascale Girardin (Montréal), Terrance Houle (Calgary ), Cal Lane (New-York), Betsabeé Romero (Mexico), Jean-Jules Soucy La Baie) et José Luis Torres (Córdoba, Argentine) seront en effet présents à Val-David pour réaliser des œuvres reflétant leur propre interprétation de la thématique du LEGS. Après avoir peaufiné leurs concepts durant des mois, ces artistes procéderont à l’installation de leurs œuvres sur le site même, étape cruciale où leur vision individuelle sera confrontée à la réalité du territoire.

 

Des activités spéciales tous les week-ends

 

Des activités seront proposées au public tous les week-ends du 16 juillet au 5 septembre. En plus des nombreuses visites guidées et rencontres avec les artistes, plusieurs événements spéciaux sont au programme :

16-17 juillet – Ouverture officielle : rencontre / conférence sur le LEGS
Suite à la cérémonie d’ouverture que se déroulera en après-midi aux Jardins du précambrien, les activités se déplaceront à la salle communautaire de Val-David où une rencontre-conférence sur le LEGS sera présentée à 19 h 30. Animée par Yanick Villedieu, cet événement réunira des conférenciers renommés tels que Gérald Grandmont, Denys Delâge et Dinu Bumbaru. L’événement se clôturera par une performance poétique et musicale de Joséphine Bacon. Dimanche 17 juillet à 14 h, le commissaire, la coordonnatrice et les artistes participeront à une table ronde sur la terrasse des Jardins du précambrien, suivie d’une visite commentée du site.

Samedis 30 juillet et 3 septembre – Rencontre et performance musicale avec la compositrice en résidence Cristina García Islas

Samedi 13 août – La Traversée / Atelier québécois de géopoétique

Samedi 20 août – Performance poétique et musicale de Joséphine Bacon et Pierre-Alexandre Maranda à l’Agora Gaston-Miron

Samedi 27 août – Portes ouvertes aux citoyens de Val-David

 

Le public invité à exprimer sa créativité et Nouveau balisage des sentiers



SentierDOC.jpg

Comme c’est la coutume depuis de nombreuses années, le 11e Symposium d’art in situ offrira encore une fois l’occasion aux visiteurs de participer à une œuvre collective dans le sentier de la sonorité. Sous la supervision de Louise Blanchard, on pourra ainsi créer des pièces de porcelaine qui seront intégrées dans la nature environnante, en complément à l’œuvre musicale de Cristina García Islas.

Une nouvelle signalisation a été mise en place pour faciliter l’orientation et la circulation dans le réseau de sentiers toujours en expansion. Les différents tracés seront dorénavant bien identifiés par des codes de couleurs. L’ajout d’une soixantaine de panneaux informatifs permettra aussi de redécouvrir les œuvres réalisées depuis 1995 incluant, entre autres, le nom de l’artiste, la description et l’année de réalisation.

 

Tarification

Le coût de l’admission au site des Jardins du précambrien sera cette année de 12 $ pour les adultes, 10 $ pour les 65 ans et plus, 8 $ pour les étudiants, 5 $ pour les moins de 18 ans et 25 $ en tarif familial. Une passe de saison offrant un accès illimité est également offerte au prix de 20 $. Tous les prix mentionnés incluent les taxes. Regroupant toute l’information sur le Symposium et les artistes, le passeport-catalogue sera pour sa part proposé au coût de 2 $.

Informations pour le public : Tél. – 819 322-7167, sans frais 1 877 858-1222, Web et Courriel – info@jardinsduprecambrien.com, Facebook – Les Jardins du précambrien.

Publié dans Glanures

Partager cet article

Repost 0

Lucien Bouchard

Publié le par la freniere

40-04.jpg

Cet homme est dangereux.

Publié dans Glanures

Partager cet article

Repost 0

Manifestation contre le gaz de schiste

Publié le par la freniere

En soutien
aux personnes agressées du gaz de schiste

 
le 18 juin 2011 - 14 heures
 
Rassemblement public

Montréal, face à l'Édifice d'Hydro-Québec sur René-Lévesque, coin St-Urbain - Métro Place des Arts
Départ de la marche : 14:30 en direction du bureau du Premier ministre du Québec (coin Sherbrooke et McGill College)

 

Les «Marcheurs du Moratoire pour une Génération», partis de Rimouski, se joindront à ce rassemblement.

Publié dans Glanures

Partager cet article

Repost 0

Le sous-développement érigé en système

Publié le par la freniere

Le plan nord : le sous-développement érigé en système


L’auteur est éditeur et écrivain

 

J'ai un fils dépouillé
Comme le fût son père
Porteur d’eau, scieur de bois
Locataire et chômeur
Dans son propre pays (L’alouette en colère –
Félix Leclerc)

 

Il a annoncé son plan à Lévis, comme pour compléter le vers ci-dessus de Félix dans l’Alouette en colère, « qu’il ne reste plus qu’la belle vue sur le fleuve. »

Ne nous trompons pas ! C’est ce qui risque d’arriver car le gouvernement du Québec procède actuellement à la plus grande braderie de l’histoire du Québec moderne.

Les ressources minières, dont le sous-sol québécois abonde, sont finies, en ce sens qu’elles ne se renouvellent pas. Et elles ne perdraient rien à attendre, surtout au moment où on assiste à une ruée mondiale inégalée. Pas besoin d’avoir un doctorat en économie ou de brandir un titre prestigieux comme celui d’ancien premier ministre ou de ex-critique du Bloc Québécois en matière d’économie pour savoir que, dans une telle situation, le Québec est en position de force pour inscrire son développement économique dans la durée, de s’assurer que ces ressources profitent à tous et surtout aux générations futures.

 

Robin Philbot

 

la suite sur l’aut’journal

Publié dans Glanures

Partager cet article

Repost 0