Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

655 articles avec ils ont dit

Ils ont dit

Publié le par la freniere

Si tout cela possède un quelconque sens... je veux dire tout ça, écrire.... sans devenir une carpette médiatique ni un représentant de commerce... en revenir au début, à ce désir premier : savoir ne rien attendre.

Faire. Tenir. Aller au bout. Sans se demander si ceci ou cela. Si c'est trop bleu, si tu mets trop de rouge. Ecrire au-delà des couleurs. Dans l'édition de mes livres dans des maisons sérieuses je cherchais naguère le droit à continuer, l'invitation à poursuivre.

Je suis un âne. Quiconque respire est en charge de poursuivre ; qu'on l'encourage ou pas. Suis ton désir brûlant. Ne trahis pas la main qui continue.

Je me souviens de ce petit bar-blues de New-Orleans où Bob Dylan est entré, un soir qu'il voulait tout envoyer promener. Il a observé le groupe, juste des types à la coule qui s'éclataient à jouer ensemble sans se demander s'ils étaient au niveau... Du reste, au niveau de quoi... Juste ce plaisir spontané du "faire". Bob ce soir-là a saisi la leçon.

Ce "juste ça" te libère. S'il faut si longtemps pour digérer un échec, c'est qu'il ne fallait sans doute pas reconnaître les règles de la compétition ni se soumettre à jugement. Ecrire sera cet encore, ce plus loin et ce vif. Sans prix, sans lecteur, sans éditeur. Remonter à la source. A la flamme première au coeur de l'incendie.

Va te faire foutre, "monde littéraire", avec tes talents et tes misères, tes rentrées littéraires, tes éternelles Angot, tes Nothomb, tes Houellebecq. Publier, être lu, c'est bien. Mais ça ne vaudra jamais le simple fait d'écrire, solitaire et nocturne, pleinement connecté à une totalité de soi seul connue.

Ecrire. Pousser un peu plus loin la ligne. Ni ceci ni cela. Juste ce verbe vagabond qui ouvre la pensée et invente ta vie. Faire un livre ? Plutôt suivre l'écriture là où elle va..

 

Gérard Larnac

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0

Ils ont dit

Publié le par la freniere

Le miracle c'est quand nous acceptons de voir ce qui était là, pour nous, depuis toujours, et qui, inlassablement attendait que nous ouvrions enfin les yeux et le cœur.

 

Ile Eniger 

 

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0

Ils ont dit

Publié le par la freniere

Encore une passante qui ne passe pas mais fait les cent pas devant ma table en braillant dans son portable avec un mépris absolu de ma personne, comme si elle-même d’ailleurs n’était pas là non plus, comme si toute présence n’était qu’un leurre, que nous n’étions plus nulle part, que nous vivions désormais dans les ondes.

 

Éric Chevillard

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0

Ils ont dit

Publié le par la freniere

C'est parce qu'elle a d'abord appris à rêver que l'humanité a été capable de s'inventer.

Victor-Levy Beaulieu

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0

Ils ont dit

Publié le par la freniere

Ce qui nage a l'âge de l'eau.

Ce qui respire a l'âge de l'air.

Ce qui s'estompe a l'âge du temps.

 

Edmond Jabès

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0

Ils ont dit

Publié le par la freniere

Trouver ce qu’on ne cherche pas
finalement on pourrait juste
appeler ça "vivre"
 

Marie Tissot

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0

Ils ont dit

Publié le par la freniere

La haine est une verrue mentale qu’il faut cautériser jusqu’à la racine.

Catrine Godin

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0

Ils ont dit

Publié le par la freniere

J’ai trop médit des secours de la religion. C’est pourtant grâce à eux que bien des brutes timorées osent enfin s’exprimer pleinement.

Éric Chevillard

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0

Ils ont dit

Publié le par la freniere

Le combat fut long pour laïciser ce pays de culs-bénis, pour déniaiser sa sexualité, pour libérer sa parole, pour ébranler le patriarcat et l’inique domination masculine. Est-il permis sans être suspecté d’islamophobie raciste de se dire un peu las et amer à l’idée qu’aujourd’hui tout est à refaire ?

Éric Chevillard

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0

Ils ont dit

Publié le par la freniere

Le poème n’est rien. 
Le texte, imprimé ou non, n’est rien. 
C’est l’état de poésie qui est jubilatoire. Cette urgence soudaine qui souffle vers nous, nous embrase, nous traverse et souvent nous épuise…

Agnès Schnell

 

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0