Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ils ont dit

Ils ont dit

Il y a, semble-t-il, en France et sans doute ailleurs, des écoles, des chapelles poétiques, avec leurs petits drapeaux sur lesquels flottent les noms des chefs de file; il y aurait donc les candides et leur contraire qui seraient des guerriers; on recouvre...

Lire la suite

Ils ont dit

Au plus lointain, j’ai vu l’explosion fulgurante d’un chaos torride et, dans un océan éblouissant de lumière, un magma de matière informe se répandre. Puis, sous mes yeux étonnés, de gigantesques masses nébulaires se sont disloquées. Les fragments, s’enroulant...

Lire la suite

Ils ont dit

Le maire de cette ville, à l’occasion d’un vernissage, croise les bras et garde la tête haute pendant qu’un peintre balbutie quelques mots puis, toujours altier et comme amidonné par sa propre importance, il fait tomber de ses lèvres quelques paroles...

Lire la suite

Ils ont dit

Je tiens à ma folie. C'est ma seule chance de salut dans un monde condamné à la chose, à n'importe quoi, à quelque raison d'être ou à s'écrouler. Ma folie est une lacune dangereuse, une chute perpétuelle, difforme, contre le calcul savamment, violemment...

Lire la suite

Ils ont dit

Quelle merveille que l’espérance, elle est éternelle ; moteur joyeux de la jeunesse, et encore plus présente dans la vieillesse qui en sait tout le goût vivifiant et pertinent. En fait, elle est ce que nous y mettons de possiblement vivant. Ile Enige...

Lire la suite

Ils ont dit

Puis tous les livres furent numérisés. On cessa de publier des volumes de papier. On brûla la plupart de ceux qui restaient, pour faire de la place. Les autres finirent par tomber en poussière. Alors se produisit le fameux bug. Éric Chevillard

Lire la suite

Ils ont dit

Ils ont dit

Quand un gouvernement n'a que la police à offrir à sa jeunesse en colère, il y a lieu de s'inquiéter. Pas tant pour la jeunesse que pour le gouvernement... Diane Lamoureux

Lire la suite

Ils ont dit

Ce que j’aime dans la poésie à quoi tendent tous mes textes, c’est le jeu des mots entre eux, ce mystère qui les désoriente et les illimite. Ce que la poésie cherche à savoir, c’est cette éternité d’avant les mots, ce temps horizontal, plante, cette manière...

Lire la suite

Ils ont dit

Le livre dans la liseuse électronique n’existe que le temps de la lecture, puis il disparaît, comme effacé, ou siphonné. Nous fréquentions aussi l’objet, jadis (et naguère encore). C’était une présence physique, avec ses caractéristiques familières, une...

Lire la suite