Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

655 articles avec ils ont dit

Ils ont dit

Publié le par la freniere


Se tenir debout est une nécessité, ancrée en moi avec en même temps la certitude qu'à plus ou moins long terme, rien n'en restera, pas même les poèmes. Finalement, on vient de rien et l'on va vers rien - mais allons-y tranquillement, avec le sourire et en gênant le moins possible les autres.

Antoine Emaz


Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0

Ils ont dit

Publié le par la freniere


La poésie est fondamentalement une entreprise de dissidence. Être poète, se reconnaître poète, c'est, du même coup, reconnaître qu'on se situe à angle droit avec ce qu'il est convenu de nommer imprudemment, bien légèrement, le Réel. Le poète rentre en guerre avec ce réel. Il n'en accepte ni les formes, ni les lois, ni les aspects les plus saillants. Rival de Dieu, il voudrait corriger, sinon abolir ce réel, cette pauvre construction-patchwork.
À l'image, définitivement sacrée, de Rimbaud, il exige la vraie vie. L'Absolu. Il n'entend pas se limiter à ce territoire étriqué, à ce vol lourdaud d'oiseau aux ailes coupées qui constituent son lot, sa croix depuis le berceau. Egaré dans la foule grise, aux épaules tombantes, il crie farouchement: "Orages désirés, levez-vous!". Il veut, à tout prix abattre les murs qui dérobent la lumière, l'immense espace, la voûte constellée.


André Laude
Préface à l'anthologie "REBELLES ET RÊVEURS"
quatorze poètes polonais contemporains
La pensée sauvage éd. _ 1980.

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0

Ils ont dit

Publié le par la freniere

La poésie sera sans doute (c'est même à souhaiter) fragile, incertaine, difficile à vivre, terriblement individuelle et aléatoire. C'est cette insécurité - qui fait sa force - toute relative, bien sûr. Son avenir dépend plus d'une position individuelle devant la vie que de n'importe quel système. Alors, sans doute, les formes bougeront-elles un peu; mais l'essentiel sera toujours là - comme la mort - au bout du compte : des mots sur du papier pour dire la vie d'abord.

François de Cornière

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0

Ils ont dit

Publié le par la freniere

Parfois la terre s'étoile de merveilles, l'éblouissement est un apprentissage.

Ile Eniger

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0

Ils ont dit

Publié le par la freniere

D'une porte close, savoir faire un radeau.

Gérard Larnac

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0

Ils ont dit

Publié le par la freniere

Le coeur du premier homme cogne dans chaque mot.

Pierre Colin

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0

Ils ont dit

Publié le par la freniere

Le rôle du poète et du poème, c’est d’aider l’autre à trouver sa poésie, à faire en sorte de vivre sa vie dans cette présence à soi et aux choses au cours des actes les plus quotidiens : préparer son café, seul le matin dans une cuisine, aller au travail, regarder un pigeon qui passe, une pierre qui roule…

La poésie, c’est la sensation de nos rapports avec les choses les plus humbles comme les plus grandes, sensation qui fait de la vie un perpétuel madrigal de Monteverdi.

Trouver à la vie – sa vie – une certaine tonalité, un certain prolongement, une certaine exaltation; vivre tout évènement quotidien dans les coordonnées de l’éternité, c’est pour moi la poésie.

Eugène Guillevic

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0

Ils ont dit

Publié le par la freniere

Il est possible que ce soit des actes  que personne ne voit ni ne comprend qui font  l'harmonie du monde.

Andrei Tarkovski

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0

Ils ont dit

Publié le par la freniere

On peut discuter avec celui qui sait, on peut discuter avec celui qui ne sait pas, mais le Bouddha lui-même ne saurait discuter avec celui qui croit savoir.

Jean Baudrillard

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0

Ils ont dit

Publié le par la freniere

Misérables hypocrites
qui montez au lit
du pied droit
et invoquez le nom de Dieu
avant de copuler
De la porte
donnant sur le plaisir
vous ne connaîtrez
que le trou aveugle
de la serrure

Abdellatif Laâbi

Publié dans Ils ont dit

Partager cet article

Repost 0