Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

344 articles avec poesie a ecouter

Jean Vasca

Publié le par la freniere

Publié dans Poésie à écouter

Partager cet article

Repost 0

Joan Baez chante Pauvre Rutebeuf

Publié le par la freniere

Publié dans Poésie à écouter

Partager cet article

Repost 0

Surprenant Gainsbourg

Publié le par la freniere

Sonnet

Mon âme a son secret, ma vie a son mystère.
Un amour éternel en un moment conçu :
Le mal est sans espoir, aussi j'ai dû le taire,
Et celle qui l'a fait n'en a jamais rien su.

Hélas! j'aurai passé près d'elle inaperçu,
Toujours à ses côtés, et pourtant solitaire.
Et j'aurais jusqu'au bout fait mon temps sur la terre,
N'osant rien demander et n'ayant rien reçu.

Pour elle, quoique Dieu l'ai faite douce et tendre,
Elle suit son chemin,distraite et sans entendre
Ce murmure d'amour élevé sur ses pas.

A l'austère devoir, pieusement fidèle,
Elle dira, lisant ces vers tout remplis d'elle :
«Quelle est donc cette femme ?» et ne comprendra pas.


 

Félix Arvers

 

Poète français né en 1806 et mort en 1851. L'histoire n'a retenu qu'un poème de lui.

Publié dans Poésie à écouter

Partager cet article

Repost 0

Il y a plus d'un an

Publié le par la freniere

Publié dans Poésie à écouter

Partager cet article

Repost 0

Monique Miville-Deschênes

Publié le par la freniere

Publié dans Poésie à écouter

Partager cet article

Repost 0

Hommage à Patrice Desbiens

Publié le par la freniere

Publié dans Poésie à écouter

Partager cet article

Repost 0

Denise Désautels: Inventaire

Publié le par la freniere

Publié dans Poésie à écouter

Partager cet article

Repost 0

Hélène Monette

Publié le par la freniere

Publié dans Poésie à écouter

Partager cet article

Repost 0

Quand Nougaro

Publié le par la freniere

Africa blues sur Toulouse. Une nuit d'été saxophonique à New Orleans. Elle s'appelait Gloria, la fille-mère des troubadours de Tallahasse, la muse errante de Montségur et de Manhattan. Miss Terre, oui. Ainsi est né Nougaro, au beau nom gascon d'arbre plein de sève. De cette Occitanie excitante sont venus, en poésie - littérature, Delteil-le-délire et, en musique - chanson, Nougaro-le-rythme. Nougaro, c'est celui qui a mis du jazz dans la chanson française comme du kif dans une gauloise. Du swing, du jus et de la lumière parmi toutes ces sentimentalités fadasses, ces tristesses trente mille fois répétées, ces infinies guerres de 14 et de 40.

Quand Nougaro passe à Toulouse, les os de Saint Thomas lui-même se mettent à trémousser. C'est qu'il sait bouger, le bougre, comme un ver luisant qui aurait avalé une pile Wonder. Claude Nougaro est monté dans le train du jazz un soir de nostalgie, à Toulouse, le train est entré dans la jungle du désir (ah, ces filles-fleurs, ces filles-lianes!), et le voyage continue.

Toulouse, Tallahassee, Timbuctoo, en passant par Nice, Venise et Paris. Nougaro remonte aux sources. A travers les déserts du néon-néant. Vers un chant puisé ailleurs que dans la litanie de nos plaintes. La dernière fois que je l'ai vu, ce fut du coté de l'Oubangui-Chari. « Barago, Barago, Baragué, gué, gué », me dit-il. Je lui ai répondu « Krajavo yeni » (« Salut vieux » en sibérien, dialecte du fleuve Amour. On a ri ensemble comme des bossus pris d'une crise de bossa nova. Hé!

Kenneth White

Publié dans Poésie à écouter

Partager cet article

Repost 0

Les belles rencontres

Publié le par la freniere

<iframe width="420" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/AmzOpD7MAKg" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Publié dans Poésie à écouter

Partager cet article

Repost 0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 > >>