Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesie du monde

Une lumière

On reconnaît l'arbre à ses fruits. Un arbre jaloux de lui-même, une spiritualité close sur elle-même et se prenant pour fin ne donne plus aucun fruit. Pour mesurer la puissance d'une lampe il ne faut pas tourner sa lumière vers soi mais l'orienter vers...

Lire la suite

Ils crient

ils crient crient de plus en plus fort toujours plus fort parce qu’ils ont peur qu’on les oublie parce qu’ils ont peur du face à face avec leurs petites vies minables minables crier plus fort se croire supérieur parce qu’on a un peu plus de fric parce...

Lire la suite

36 chandelles

36 comme 36 chandelles 36 comme l’on y croit pas tout à fait 36 comme 4 fois 9 sans que la preuve y soit 36 pour celle qui est partie 36 pour celle qui revient Les chiffres ont l’air de s’additionner elle a les jambes de l’amour, j’ai 36 dans la tête...

Lire la suite

Poème du coup de grâce

Seigneur on tue on viole on pille on assassine des continents entiers et le commerce de détail ne va pas mal non plus l'état torture on terrorise la rue une balle dans la tête est l'argument des croyants la faim est l'arme anonyme des multinationales...

Lire la suite

Entre aller et venir

Je suis celui qui a besoin de la parole surtout de celle qui entre des nuages et des doutes devient muette. Je suis celui qui a besoin d'écouter le son retenu dans l'espace qui va de mon corps à ton corps Je suis celui qui est venu de la montagne Même...

Lire la suite

Quelque chose comme ça

J’ai rencontré mon âme ou quelque chose comme ça Dans la rue où elle mendie j’ai fait semblant de ne pas voir J’ai croisé mon coeur ou quelque chose comme ça Au premier rang d’un défilé derrière les drapeaux noirs Et j’ai filé comme si j’avais à faire...

Lire la suite

La foule sort de l'ombre

Aujourd’hui la foule sort de l’ombre prête à mourir, libre sous le ciel écrasant elle revient, foule sans sombre portant bannière de liberté, elle est tunisienne elle est égyptienne elle est libyenne elle est algérienne elle est marocaine elle est yéménite...

Lire la suite

La lumière en pyjama

Elle me dit : - Un jour tu ne m'aimeras plus. Il est dix huit heures, j'ai les yeux gris, les cheveux sales et je suis déjà prête à aller me coucher. Je réponds : - Ça m'étonnerait. C'est comme de voir la lumière en pyjama. Je suis la seule personne de...

Lire la suite

Le poème rappelle le monde

«Nous sommes allés à terre. La première que nous avons rencontrée, c’était une gamine. Nous lui avons demandé où nous étions. Puis nous l’avons abattue. Nous pensions que c’était trop risqué de la laisser s’en aller.» Jan Erik Vold Traduit du norvégien...

Lire la suite

Anse couleuvre

Cette nuit Il y a comme un silence de pleine lune Et pourtant rien n’est calme Entre la cascade et la mer La peur du noir primitif Fait craquer le sable volcanique Il crépite dans l’ombre Feu de joie ou terreur nocturne Rien n’apaise l’épaisseur de l’air...

Lire la suite