Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesie du monde

Peuple de la neige (Québec)

Je te salue peuple de la neige peuple abrité dans tes repaires peuple de l’hibernation peuple de la petite misère et du reniflement quotidien je te salue dans tes outrages dans tes renoncements tu mâches les feuilles glacées le sang le plomb la fragilité...

Lire la suite

Un regret (Québec)

Laisse-le Il vient Laisse-lui La pluie le printemps le buis l’ombre Laisse l’étreinte et l’ombre aux mots Laisse à leurs voix la rue et l’enfant Laisse à cet homme le repos Laisse-le Laisse-nous Laisse les mots au temps Laisse l’ombre s’éblouir Ne l’éreinte...

Lire la suite

Lettre aux Flamands (Belgique)

« ZONDER-SANS » ALORS alors il y a à Bruxelles la journée sans voitures et la ville la ville respire, respire, Ah ça se sent ça oui que les routes ont perdu leurs voitures Ça marche dans les rues ça roule à bicyclettes ça fleurit les poumons Et je propose...

Lire la suite

Ainsi (France)

Ainsi se décide l'impossible comme une caresse Entre le monde et l'amour le lien est d'eau qui tremble Tes mains sont un fruit autant que la rondeur de l'été Et la révolution et les désastres sont l'oeuvre d'un regard ou d'un baiser demeuré vide Tout...

Lire la suite

Les Nigger-Frogs (Ontario)

Que ce soit à la C.IP. à la Spruce Falls à la G.M. à IVACO ou à l’INCO il y a des milliers d’heures où chaque battement de nos cœurs sert à remplir des poches qui ne sont pas les nôtres Bûcheux, mineurs, fermiers Truckeux, plongeurs Hommes à engager Homme...

Lire la suite

Les boucliers mégalomanes (Québec)

Voluthlècle les criastons ogchuptent les tris du trayon à traîne seyante L’ogduma de la Douma à ventuple exacte et brêle Le chibois à uspuches transgondeines et galiwouples Les françoises à mehxéflogrées flouriennes Les bassaculacles à brosbeines étiaumbles...

Lire la suite

J'essaie (Québec)

J’essaie juste de comprendre le monde Comprendre sa façon de ne pas voir les choses Sa façon insensée de faire les choses à ne pas faire Cette manie qu’il a le monde de tout défaire et refaire Comme si la vie était un édredon tricoté et que chacun peut...

Lire la suite

Aux yeux bandés

Personne ne voit L’aveugle qui joue de l’accordéon – Personne n’écoute Sa musique dans la rue. Mais il écoute La foule qui passe en silence, Et il voit Les notes derrière ses yeux, Et dans sa bouche Il chante les excuses du monde. Fred Johnston

Lire la suite

Sans bruit (France)

Quelle voix m’appelle dans le lointain je n’en peux rejoindre l’origine je l’entends résonner dans mon cœur pour réveiller des ombres endormies Quel amour m’oblige sur la terre quand je n’ai plus assez de foi pour nourrir ma vie d’une lumière dont j’ai...

Lire la suite

En marchant vers le Mont-Tremblant

À Gaston Miron Je suis lac, je mélèze, je raquette, je harfange, je portage, j’épinette, je boucane, je castore, je saumonne, je traineaude, j’omble, je truite, j’ourse, j’orignale, je mironne, je huronne, je rondine, j’érablise, je québèque, le cœur...

Lire la suite