Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesie du monde

L'odeur d'où nous sommes venus (France)

De la plus petite maison de l’île émane une odeur on la dit plus ancienne que le monde on en parle à voix basse La maison s’est construite autour d’elle personne n’est jamais venu l’habiter la porte est toujours ouverte chacun peut rentrer s’asseoir quelques...

Lire la suite

Blue Note (France)

Blue Note (France)

10 000 riffs crispés s’égosillent dans la nuit des autoroutes le cri blanc d’un os poussé à bout ils gravissent l’escalator infini du mental incandescent Cannonball, Miles Horace vertiges vestiges basses de nerfs souffles de bière dans la brume du Golden...

Lire la suite

Quelle sorte de personne (Israel)

Quelle sorte de personne êtes-vous donc », je les entends me demander cela. Je suis une personne avec une âme à la tuyauterie complexe, des outils sophistiqués pour ressentir et un système de mémoire contrôlée de la fin du vingtième siècle, mais avec...

Lire la suite

Je parle avec ma mère (Espagne)

Maman : tu es maintenant silencieuse comme l'habit de qui nous a quittés. Je fixe le bord blanc de tes paupières et je ne peux penser. Maman : je veux tout oublier au fond d'une respiration qui chante. Passe : - moi tes grandes mains sur la nuque tous...

Lire la suite

On apprend (USA)

On apprend l'eau - par la soif La terre - par les mers qu'on passe L'exaltation - par l'angoisse - La paix - en comptant ses batailles - L'amour - par une image qu'on garde Et les oiseaux - par la neige Emily Dickinson traduction Guy Jean Forgue

Lire la suite

Paysage (France)

Tu marches sur le flanc même du monde minuscule. Fumée de rien, poussière de douleur que tes mains disposent comme une calligraphie ancienne ... Au-devant de toi, les épineux délimitent le pays de ta faim. Voici l'étendue, tapissée de grimaces et de visages...

Lire la suite

Roses et ronces (Québec)

Rosace rosace les roses roule mon cœur au flanc de la falaise la plus dure paroi de la vie s’écroule et du haut des minarets jaillissent les cris blancs et aigus des sinistrés du plus rouge au plus noir feu d’artifice se ferment les plus beaux yeux du...

Lire la suite

Honte (Bretagne)

Trop plein De grosses voitures – puent, insupportables Grandes surfaces Polies en surface Creuses comme aveugles Creuse ta tombe… 99% d’émissions télévisuelles - virtuelles - virent tu elle Démission Nouvelles images Publicités De société consommatrice...

Lire la suite

Ballade pour une prisonnière (Italie)

C’était dangereux de lui laisser les mains libres sans fers autour des poignets quand elle revit l’espace, les arbres, les rues, au cimetière où l’on portait son père. Dix années déjà purgées, mais compter ne sert à rien, la perpétuité n’expire pas, plus...

Lire la suite

Fermer pour toujours (France)

Fermer pour toujours la maison Sans pleurnicher ni oublier " la Cerisaie " flotte en mémoire Une larme de rose, un poil de noir quarante ans de joie et de pleurs Fichus moments, gros bouquets d’fleurs Les fous rires au p’tit déjeuner Les coups d’blues...

Lire la suite