Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesie du monde

Antigone

20 ans morte De la main de son propre frère Elle voulait Adopter les moeurs occidentales Étudier Fonder une famille Promise contre son gré Elle a fui Traquenard familial Il a abattu la jeune femme Et tout les Sadia du monde 6 et 9 décembre 2007 Poème...

Lire la suite

Au plus lointain

Au plus lointain

Au plus lointain, j’ai vu l’explosion fulgurante d’un chaos torride et, dans un océan éblouissant de lumière, un magma de matière informe se répandre. Puis, sous mes yeux étonnés, de gigantesques masses nébulaires se sont disloquées. Les fragments, s’enroulant...

Lire la suite

L'écrivain est une ombre

Pour le salon du livre de Montréal 2013 L’écrivain est une ombre ! Un écrivain n’est pas un blogueur Ni un auteur d’opinions qui publie ses textes Un écrivain n’est pas un humoriste qui décide d’immortaliser le rire de ses fans Ni un artiste de music...

Lire la suite

Petit cousin

J’ai des montagnes de souvenirs de toi petit cousin de tes premiers pas tes grimaces de citrons la chasse aux vipères dans les rocailles C’était tellement bon ta minuscule main dans la mienne quand tu découvrais la vie alors que le mienne avait été ébréchée...

Lire la suite

Il y a trois sortes de poètes

Il y a trois sortes De poètes Ceux qui parlent Aux mots Ceux à qui Les mots parlent Et ceux qui sont Les mots Il y a trois sortes De poèmes Ceux qui portent Les mots Ceux que le mot Porte Et ceux dont les Mots sont des Portes Werner Lambersy

Lire la suite

Noc noc

Tu penses que les encombrés de la nuit qui se déguisent en arbre de Noël ont passé haut la main leur examen du soir? Interjection, votre honneur! Ils coulent en cibole avec leurs claques [...] Les mains dans les poches l'espoir s’égraine dans leur froc...

Lire la suite

Indian castor

Un ruisseau de montagne traversait le sentier de mon enfance son eau vive bondissait du talus étirant vers elle la soie verte des herbes À la fin de l’hiver, l’eau clapotait sous la glace comme chante un poète dans une langue étrangère je l’attendais...

Lire la suite

Pour en finir

je réclame la pensée qui ne soit pas la réaction chimique car la pensée est la petite chaleur de la thermodynamique du corps pourri de l'europe je réclame la parole à l'angle extrême du feu de la gencive porter la pierre qu'on jette à l'intérieur de soi...

Lire la suite

Divaguation

J ’ai toujours beaucoup regardé les murs de ma chambre lorsque j’étais petit. J’y voyais toutes les angoisses de la vie s’y révéler dans un morceau de tapisserie déchirée. Je devrais dire les murs de l’unique pièce à vivre. Les murs comme une seconde...

Lire la suite

Les questions sans réponse

…et s’en vint à nous l’écriture à la fois solfège et musique soleil et gnomon jusqu’alors accaparée tels les chaumes qu’on brûle pour affamer alouettes et glaneuses par de hautains feudataires ou des moralistes châtrés Désormais pas d’autres raisons d’être...

Lire la suite