Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesie du monde

Vivre est insensé

(Certaines âmes ne trouvent asile que dans l’ombre.) Au sortir de la nuit chiffonnée encore l’âme s’étourdit et brûle. Tu portes tant d’instants simultanés méandres empêchés songes qui se disjoignent… Tous ces instants perdus à assembler copeaux et miettes...

Lire la suite

Ti-lut, ti-lulut

À l'affût de l'ombre d'une menace de la rapace, de l'écureuil, du serpent pas de sonnettes ti-lût,ti-lulût TI-LÛT, TI LULÛT! En mode alerte! En fait, c'est plutôt tchip ou tukuk! et pas du tout cheerily-cheer-up-cheerio tut,tut,tut... alerte alerle criaille,...

Lire la suite

À table avec Marx

Je sais que je raconte trop vite et que j’aurais dû commencer par la fin mais j’ai cent millions de morts à enterrer et ce n’est pas facile d’enterrer cent millions de morts lorsque tu souffres de myopie progressive non, ce n’est vraiment pas facile d’enterrer...

Lire la suite

La prose du chemin

Caminante no hay camino El camino se hace al andar Antonio Machado Vivrécrire à l'estime, au culot, et dès que les vents tournent savoir s'arrêter, attendre, passer à autre chose à d'autres clauses : maisons, pays, gens, en attente de ce voyage sans fin,...

Lire la suite

Rennes

Il y a des poèmes qui s'écrivent tout seuls à la manière de ces enfants vidant les armoires de couleurs afin de composer leurs tenues Il y a des poèmes qui s'écrivent au dos d'un plan Google map sur une feuille volante entre deux noms de rues parfaitement...

Lire la suite

L'espoir est permis

avec six fenêtres et deux portes je ne vois pas comment on pourrait ne pas s'en sortir... *** ciel gris rafales de vent toujours pas de boulot rien toujours rien de créditeur sur le compte en banque mais tout n'est pas si noir : j'ai mis de côté une bière...

Lire la suite

Histoires vraies

Autrefois, ma poupée avait de terribles migraines parce que je plantais des aiguilles dans sa tête pour savoir si elle y cachait autant de choses que j’en planquais dans la mienne J’ai épousé un homme aux cheveux longs puis quelques années plus tard un...

Lire la suite

Nous

Nos yeux sont des vitres sans lumière Nous, Derrière les volets du temps Nos carnets de voyages Feuilletés par d’autres Nous, L’ardeur de nos cœurs Sur la place du village Le feu partagé comme du vin Nous, Au-dessus des tilleuls Comme une tisane Fraternelle...

Lire la suite

Tentative d'inventaire

la sagesse folle de garneau michel les lunes de lorca les brosses de bukowski le guts à picabia et la langue de feu à vanier le swing terrible des anonymes vieux oubliés auteurs de fatrasies médiévales et le gaulois ballant des goliards par les chemins...

Lire la suite

Mathieu Bénézet

Quelque poème que ce soit n’est pas la poésie, mais toute vie dans le monde, avec l’accen tuation entre deux catastrophes, avec le déchirement de la perte, quand tu serres trop près ton coeur Quand par compassion tu as les mêmes bras du nouveau-né Quand...

Lire la suite