Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesie du monde

Tout y est

tout y est encore, dedans ma maison là c’est le seuil qu’elle a franchi là c’est la chaise où elle était assise là c’est l’assiette dans laquelle elle a mangé là c’est l’escalier qu’elle a monté là c’est l’oreiller sur lequel elle a dormi là c’est la...

Lire la suite

La maison est pareille à la tombe

La maison est pareille à la tombe : l’homme y habite. Elle est blanchit à la chaux, elle est froide en hiver. Y pèse l’odeur de la glaise. Autrefois le défunt emportait son pain et ses armes. Peut-être en avait-il besoin. La maison est pareille à la matrice...

Lire la suite

Les voix de Vincent

Qu ’entendait-elle cette oreille Que Vincent ne voulait pas entendre Ce pauvre lobe sanglant qu ’il offre emmailloté A la fille du bordel en Arles La veille de la Nativité Comme un fœtus mort-né de son frère Déposant dans le ventre de la crèche Cet aîné...

Lire la suite

Mon pays

Je vous viens d’un pays en dedans des souffrances Où je dois me créer grâce à mes créatures ; J’y possède depuis mon premier souvenir Un cheval immobile qui mâche de biais Son trèfle et j’y possède ce trèfle qui lui tire En gamin sur les dents pour être...

Lire la suite

Les poètes sont légions

A Port-au-Prince les poètes sont légions Ils vont entre amour et colère Dénoncer les pluies assassines Et les soleils en uniforme de vampire Chaque fois que vous allez à Port-au-Prince Ecoutez les troubadours Regardez le sang des peintres Achetez le cœur...

Lire la suite

Autrefois

Autrefois je marchais dans les rues de Marseille Avec AUDISIO avant d'avoir vingt ans ; Nous bâtissions le monde et disions des poèmes À haute voix jusqu'à trois heures du matin, Nous étions suivis par des agents de police Nous n'avions pas de sous pour...

Lire la suite

Il y a des femmes...

Il y a des femmes de neige joyeuses comme des fraises étonnées comme des coquelicots Il y a des ponts qui boitent comme un arbre qui se trompe Et vend sa couleur à des oiseaux qui mentent des ponts qui boitent Comme un tison tutoie le valet de pique Il...

Lire la suite

Une crique

Il y eut les landes sauvages, et puis il y eut le rivage, et puis il y eut l'océan. Partir toujours et n'arriver jamais. On quitte les lieux, on quitte les autres, après, on se quitte soi-même. On ne se remet jamais de tous ces départs, de tous ces abandons....

Lire la suite

Le monde est nous tous

Haïssez celui qui n’est pas de votre race. Haïssez celui qui n’a pas votre foi. Haïssez celui qui n’est pas de votre rang social. Haïssez, haïssez, vous serez haï. De la haine, on passera à la croisade, Vous tuerez ou vous serez tué. Quoi qu’il en soit,...

Lire la suite

J'étais une fleur dans ton regard

Tout est devant. Devant quoi ou devant qui ? Je n’en sais rien. Cet inconnu charrie avec lui l’éclat perdu, arraché à la terre. J’ai trop longtemps négligé l’insignifiance des feux imaginaires. Je suis ta trace comme un cerf-volant s’embrouille dans ses...

Lire la suite