Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesie du monde

L'ortie

Je me suis levé avec le coq pour réveiller un liseron près du grillage puis j’ai marché pieds nus vers d’autres herbes. Pas de jardin ici, rien d’entretenu, aucune fleur savante, domptée. Pourquoi faire ? L’ortie géologue est partout ; ce qu’elle sait...

Lire la suite

La trompette de Chet Baker

La trompette de Chet Baker

Elle sanglote la trompette de Chet Baker dans la brume de St Germain-des-Prés des fenêtres voyagent voyagent dans le bleu de la nuit le long d'une mélodie d'amour trahi Il pleut sur Saint Germain-des Prés la trompette de Chet Baker elle saigne elle saigne...

Lire la suite

La poésie est toujours là

La poésie n'est jamais là où on l'attend S'il vous plaît Ni mage Ni gloriole Ni vie littéraire dans les cocktails taillés pour les fats La poésie célébrée n'est déjà plus que le guano des brouillons essais tentatives de dire lettres mortes La poésie toujours...

Lire la suite

Permis d'existence

Soudain la pendule s'arrêta. Tout le monde se retourna vers moi Ca y est, c'est mon tour ! On ouvrit une porte secrète un escalier dérobé on me jeta dans une calèche les poumons mouillés quand d'un coup je me retrouvai sous les étoiles de la ville peigné...

Lire la suite

Sur le chemin des écolières

Je sais bien que les chemins marchent Plus vite que les écoliers Attelés à leur cartable Roulant dans la glu des fumées Où l'automne perd le souffle Jamais douce à vos sujets Est-ce vous que j'ai vu sourire Ma fille ma fille je tremble N'aviez-vous donc...

Lire la suite

Le globe

Offrons le globe aux enfants, au moins pour une journée. Donnons-leur afin qu’ils en jouent comme d’un ballon multicolore Pour qu’ils jouent en chantant parmi les étoiles. Offrons le globe aux enfants, Donnons-leur comme une pomme énorme, Comme une boule...

Lire la suite

Chacun s'en va

Chacun s'en va comme il peut, les uns la poitrine entrouverte, les autres avec une seule main, les uns la carte d'identité en poche, les autres dans l'âme, les uns la lune vissée au sang, et les autres n'ayant ni sang, ni lune, ni souvenirs. Chacun s'en...

Lire la suite

Ainsi le choquero

Noir comme le charbon de Lota, le corbeau et la gueule du canon. C’est ainsi qu’est le choquero, bon et méchant, comme celui qui habite le Mississipi. Noirci par la lumière belle qui éclaire la nuit, qui étreint et brûle, unit, chante et rit ; (qui consume...

Lire la suite

Depuis toujours

Je dors depuis toujours dans les mêmes poumons de vieux silence chromatique où s'engouffre la respiration des astres je dors depuis toujours dans la même nuit d'hérédité dans le grand lit de mère en fils dans cette alcôve aux serrures de pain bleu aux...

Lire la suite

Il y a des chambres

Il y a des chambres pour femmes seules et des chambres familiales pour femmes avec enfants il y a des chambres à louer il y des chambres mortuaires où il fait si froid il y a des chambres meublées il y a des chambres à gaz pour les femmes et les enfants...

Lire la suite